Flux sanguin rénal médullaire et natriurèse de pression chez le rat de souche lyonnaise : effets de l'angiotensine II

par Albert Sarkis

Thèse de doctorat en Physiologie et pharmacologie clinique

Sous la direction de Daniel Benzoni.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La 4e de couverture indique : "La circulation médullaire rénale est un facteur déterminant de la natriurèse de pression (PNa), phénomène qui joue un rôle important dans la régulation à long terme de la pression artérielle. Les objectifs principaux de ce travail étaient : i) de comparer les caractéristiques du flux sanguin rénal (FSR) médullaire chez le rat génétiquement hypertendu de souche lyonnaise (LH) et son contrôle normotendu bas (LL) afin de mieux comprendre les altérations de la PNa que présente le rat LH et ii) de préciser le rôle de l'angiotensine II (Ang II) dans la régulation du FSR médullaire chez les rats LH dont l'hypertension nécessite un système rénine-angiotensine intact pour se développer. Les fonctions rénales ont été étudiées chez le rat anesthésié placé en expansion volémique. Le FSR médullaire a été mesuré par la technique laser Doppler, mise au point au sein du laboratoire. Dans ces conditions expérimentales, les résultats obtenus montrent que sous régime normosodé, le FSR médullaire est bien autorégulé chez le rat LH alors qu'il augmente avec la pression de perfusion rénale (PPR) chez le rat LL. Le régime riche en sel diminue le FSR médullaire du rat LH ainsi que sa capacité d'autorégulation (Sarkis et Coll. , Am J Hypertens 2002, 15, 212-216). Chez les rats LL et LH, l'Ang II induit une réponse médullaire biphasique caractérisée par une vasoconstriction rapide suivie d'une vasodilatation plus tardive qui sont dose-dépendantes et médiées par la stimulation des récepteurs de type 1 à l'Ang II et non de type 2. La vasodilatation tardive est essentiellement due à une libération secondaire de prostaglandines et de monoxyde d'azote. Enfin, le rat LH diffère du rat LL par une vasoconstriction plus marquée et une vasodilatation très atténuée (Sarkis et Coll. , Am J Physiol, Accepté pour publication). En conclusion, ces résultats démontrent l'existence d'une altération de la circulation médullaire chez le rat LH qui se manifeste par une vasodilatation réduite lors d'une élévation de la PPR ou après administration d'Ang II. Ils suggèrent que ces anomalies, possiblement à l'origine de la diminution de la PNa, pourraient être liées à un déficit des systèmes vasodilatateurs médullaires. "


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 103-116

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321051/2002/190
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 5152

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002LYO1T190
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.