Rôle du système immunitaire cutané dans le maintien de l'homéostasie cutanée et la prévention du photo-vieillissement

par Sophie Bosset-Saint Mezard

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Jean-François Nicolas.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le président du jury était Jean-François Nicolas.


  • Résumé

    La 4e de couverture indique : "L'exposition chronique de la peau aux rayonnements ultraviolets (UV) est responsable des modifications d'aspect de la peau (photo-vieillissement) et de la survenue de cancers épithéliaux. Notre hypothèse de travail est que l'immunosuppression induite par les UV induit un déficit fonctionnel de l'immunité innée responsable : 1) de l'émergence de carcinomes ; 2) d'un défaut de dégradation et d'élimination des cellules et des fibres altérées par les UV. Le but de ce travail est d'étudier les composants du système immunitaire cutané au cours du photo-vieillissement. Nous avons utilisé des fragments de peaux photo-exposées et photo-protégées du visage de patientes subissant une chirurgie esthétique. Dans une première partie, nous définissons les critères histologiques et moléculaires du photo-vieillissement et décrivons un déficit d'expression des principales molécules de la jonction dermo-épidermique (intégrines, collagène VII et fibrilline). Dans la deuxième partie, nous montrons que le photo-vieillissement est associé à l'infiltration du derme par des monocytes, macrophages et lymphocytes T. L'épiderme photo-exposé est le siège d'un infiltrat de cellules dendritiques dont le phénotype (CD1a+, Langerine -) et les fonctions (forte activité de présentation antigénique) sont proches des IDEC (inflammatory dendritic epidermal cell) décrites dans les épidermes de maladies cutanées inflammatoires comme la dermatite atopique. L'ensemble de ce travail montre que les effets des UV sur le système immunitaire cutané ne se limitent pas à une immunosuppression. Nous proposons le schéma physiopathologique suivant : 1) les UV altèrent les cellules cutanées ce qui aboutit à une activation de l'immunité innée ; 2) les UV induisent le recrutement de leucocytes dont le but est de dégrader et d'éliminer les dommages cellulaires ; 3) les UV, par leur effet immunosuppresseur, bloquent ce processus de réparation et permettent aux modifications structurales du photo-vieillissement de persister. Les perspectives de ce travail sont le développement de molécules capables d'activer les leucocytes infiltrant la peau photoexposée de façon à enclencher le processus de cicatrisation/réparation. "


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (104 f.-[7] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 92-104

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321051/2002/150
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 789

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002LYO1T150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.