Transfert latéral d'ADN chez les bactéries : étude de paramètres biotiques et abiotiques affectant la fréquence des transferts in situ

par Élisabeth Kay

Thèse de doctorat en Sciences. Ecologie microbienne

Sous la direction de Pascal Simonet.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Pascal Simonet.


  • Résumé

    Le transfert latéral de l'information génétique entre bactéries est maintenant considéré comme un des plus importants processus de l'évolution bactérienne permettant l'adaptation rapide des procaryotes aux variations de l'environnement. Les mécanismes génétiques, moléculaires et physiologiques qui régulent les échanges de gènes sont de mieux en mieux connus suite aux nombreuses études conduites in vitro, sur un certain nombre de bactéries modèles. En revanche, l'importance des transferts de gènes en conditions naturelles, leur fréquence et leur impact sur la microflore indigène restent encore difficiles à évaluer en raison du grand nombre de facteurs environnementaux biotiques et abiotiques régulant ces échanges. Nos travaux ont été de définir les conditions environnementales les plus favorables permettant d'étudier l'influence des facteurs physiologiques et génétiques bactériens et des paramètres abiotiques environnementaux sur les transferts de gènes in situ


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (130 f.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [35] f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.