Nouvel accès aux 2-désoxy-sucres et aux 1,5-anhydro-glycitols trouvé lors de synthèses de glycomimétiques phosphorylés

par Isabelle Bruyere

Thèse de doctorat en Sciences. Chimie organique fine

Sous la direction de Jean-Pierre Praly.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Jean-Pierre Praly.


  • Résumé

    Lors de synthèses radicalaires d'éthylphosphonates glycosylés, en vu d'obtenir des inhibiteurs potentiels de glycosyltransférases, des 2-désoxy-sucres et 1,5-anhydro-glycitols ont été isolés. Ces dérivés, présents dans de nombreuses molécules, sont généralement obtenus par voies ioniques et radicalaires, ces dernières présentant les meilleurs rendements et régiosélectivités. Cependant, elles utilisent des agents réducteurs difficiles à éliminer (sels d'étain) ou onéreux (silanes). Nous avons pu éviter ces incnvénients en synthétisant des 2-désoxy-sucres sans sels d'étain, via des borohydrures sous conditions photo-induites. En ajoutant au milieu réactionnel un bon donneur d'hyrogène, tel le thiophénol, la régiosélectivité de la réduction est alors en faveur des 1,5-anhydro-glycitols. Cette méthode apparaît donc modulable, économique et simple du point de vue mise en oeuvre et purification. Parallèlement à ces recherches, la synthèse d'inhibiteurs potenties de glycosyltransférases a été amorcée. Les glycosyltransférases sont des biocatalyseurs clés dans la synthèse d'oligosaccharides et de glycoconjugués. Les inhibiteurs de ces enzymes sont actuellement l'objet d'un intérêt croissant par leur potentiel thérapeutique en tant qu'antifongique, antibactérien, antiviral, antimétastasique ou agents d'anti-adhésion. Des analogues de nucléotides, substrats donneurs de glycosyltransférases de type Leloir, ont été synthétisés et parmi eux des phosphonates de glycosyle. La synthèse d'éthylphosphonates de glycosyle nous a particulièrement intéressé car peu de synthèses sont connues à ce jour. La voie radicalaire est la plus simple et la plus stéréosélective. Sous des conditions photochimiques nouvelles, nous avons synthétisé des éthylphosphonates d'α- et β-D-glycopyranosyle à partir des halogénures correspondants avec de bons rendements. Ces dérivés, après déprotection des fonctions esters, vont permettre de synthétiser des analogues de nucléotides-sucre


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 203-210

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.