Identification et caractérisation d'un nouveau marqueur de surface de 55 kDa impliqué dans la progression tumorale du mélanome humain

par Patrick Baril

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Habib Boukerche.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Habib Boukerche.


  • Résumé

    Dans le but d'identifier de nouveaux marqueurs de surface prédictifs du phénotype invasif des cellules humaines de mélanome, une stratégie d'immunisation soustractive a été appliquée à deux types cellulaires de mélanome de phénotypes métastatiques différents. Dans cette étude, un nouvel anticoprs monoclonal LY1 a été sélectionné pour sa réactivité unique aux cellules de mélanome hautement métastatiques. Les études biochimiques menées avec LY1 MoAb montrent la réactivité de cet anticorps pour une protéine de surface de 55 kDA. , localisée dans les points de contact intercellulaire et fonctionnellement impliquée dans les interactions homotypiques cellule-cellule, selon un mode d'interaction différent de celui des cadhérines et des tétraspanines. Les études fonctionnelles menées avec LY1 MoAb ont permis d'établir le rôle biologique de p55 dans la prolifération tumorale in vivo, l'invasion tumorale in vitro et dans l'étape d'intravasation tumorale et dans l'implantation métastatique spécifique d'organe dans le modèle d'étude de la formation des métastases spontanées in vivo. Une analyse immunohistochimique menée sur 59 lésions humaines de mélanomes à différents stades de la progression tumorale révèle la prsésence exclusive de p55 dans les phases les plus agressives du processus malin : ménlanomes en phase de croissance verticale et métastases. La structure moléculaire de p55 a été abordée en appliquant à la forme soluble de p55 une approche protéomique combinant l'électrophorèse 2D et la spectrométrie de masse MALDI-TOFF. Les spectres de masse peptidique obtenus après digestion trypsique ne présentent aucune homologie significative avec les protéines contenues dans les banques de données protéiques Swiss-Prot en TrEMBL. L'ensemble de ce travail a permis l'identification et la csaractérisation biochimique et fonctionnelle d'un nouvel antigène de surface de 55kDa. Qui pourrait représenter un nouveau marqueur de progression tumorale du mélanome humain, non identifié à ce jour


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (140 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 127-140 et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.