Etude de la fonction de la protéine Tat des lentivirus de petits ruminants MVV et CAEV

par Stéphanie Hoc

Thèse de doctorat en Sciences. Sciences de la vie. Virologie

Sous la direction de Gérard Verdier.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Gérard Verdier.


  • Résumé

    Tous les lentivirus contiennent une phase de lecture ouverte localisée juste en amont, ou même chevauchant le gène env, qui code pour une petite protéine désignée Tat, responsable de l'activation du promoteur qui contrôle la transcription des ARN viraux. Chez les lentivirus de petits ruminants (SRLV) MVV (Maedi Visna Virus) et CAEV (Caprine Arthritis Encephalitis Virus), des résultats quelque peu discordants concernant le niveau d'activation de la LTR par cette protéine ont été obtenus. De plus, une expérience complémentaire utilisant un clone moléculaire de CAEV délété du gène tat a permis de démontrer que la protéine Tat de CAEV n'était pas indispensable pour la réplication virale. Nous avons alors tenté de rechercher la fonction véritable de la protéine Tat des SRLV. Il s'avère que les protéines Tat de Mvv et de CAEV ont un rôle transactivateur faible, voire nul dans le cas de la protéine Tat de CAEV, sur leur propre LTR. Au niveau des gènes cellulaires, comparativement à la protéine Tat d'HIV-1 (Human Immunodéficiency Virus), nos données font apparaître que la protéine Tat de MVV augmente l'expression d'un nombre très restreint des gènes murins ou humains. D'un point de vue structural, nous avons pu découvrir que la protéine Tat des lentivirus de primates présente très peu d'homologies avec la protéine Tat de MVV ou de CAEV, au contraire de la protéine Vpr, protéine accessoire du lentivirus HIV-1. De manière similaire à la protéine Vpr, la protéine Tat des SRLV est associée aux particules virales, semble responsable d'un arrêt des cellules en phase G2 du cycle cellulaire, présente une certaine toxicité. L'ensemble de ces résultats semble donc indiquer que la protéine Tat des SRLV semble apparentée tant par sa structure, sa localisation et sa fonction à la protéine Vpr des lentivirus. Ces données soulèvent donc un certain nombre de questions concernant l'implication d'une protéine apparenté à la protéine Vpr dans la biologie des lentivirus des petits ruminants.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 135-160 et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2002/113bis
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.