Polymères pour l'emballage : Etude des échanges entre trois formes cristallines du polyéthylène téréphtalate et des liquides alimentaires aromatisés : Etudes et caractérisations de formulations à base de résine thermodurcissables pour boitages alimentaires

par Monia Limam

Thèse de doctorat en Sciences. Sciences et stratégies analytiques

Sous la direction de Marie-Florence Grenier-Loustalot.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 , en partenariat avec École Doctorale de Chimie (Lyon) (autre partenaire) .

Le jury était composé de Marie-Florence Grenier-Loustalot.


  • Résumé

    La mission de l'emballage dans l'agroalimentaire consiste à conserver des denrées alimentaires, et à préserver leurs caractéristiques organoleptiques. De nos jours, il existe une grande variété de matériaux d'emballages, offrant des possibilités très diversifiées telle que les emballages plastiques et métalliques. L'objectif de cette thèse consiste, dans une première partie, à étudier les interactions entre une solution aromatisée et différents états cristallins du polyéthylène téréphtalate (PET). A l'issue d'une période de quinze jours de conditionnement, nous avons, d'une part, suivi l'évolution d'une solution d'arôme synthétique en fonction de la cristallinité du polymère par différentes techniques analytiques telles que l'extraction liquide/liquide, la CPG/SM et la CPG/DIF. D'autre part, les différents échantillons du polyéthylène téréphtalate ont été analysés par IRTF-RTA et ATG afin de déceler des phénomènes d'adsorption sur le polymère. Parallèlement à cette étude, des tests sensoriels ont été réalisés sur des solutions aromatisées. Ils ont pour but de déterminer des modifications organoleptiques dues soit à la dégradation des arômes soit à la migration de monomères, présents dans le polymère, vers le liquide simulateur. La synthèse des résultats permet de constater l'absence de phénomènes de migration du contenant vers le contenu et vis versa et ceci quelque soit l'état cristallin du PET. Dans un deuxième temps, une étude physicochimique de vernis de revêtement pour emballages métalliques a été entreprise. Ces vernis thermoréticulables consistent en des formulations complexes utilisées aussi bien pour revêtir l'intérieur que l'extérieur de la boîte. Leurs caractérisations ont consisté à étudier la résine phénoxy (résine de base de la formulation) avant et après son dépôt sur le support en aluminium. Pour cela de nombreuses techniques: IRTF (transmission et mono réfexion) ;RMN 1H et 13C du liquide ; DCS ;ATG ;CPG/SM et CLHP/UV/SM ont été mises en oeuvre.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [3] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2002/49BIS
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.