Contribution à la construction et à la simulation du calorimètre électromagnétique de CMS au LHC

par Julien Donini

Thèse de doctorat en Sciences. Physique des particules

Sous la direction de Bernard Ille.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Bernard Ille.


  • Résumé

    Le détecteur CMS est l'une des deux expériences généralistes du LHC (Large Hadron Collider). Un des axes de recherche majeur de CMS est la recherche du (des) boson(s) de Higgs. A basse luminisité la signature la plus prometteuse pour un boson de Higgs léger (<150 GeV) est sa désintégration en deux photons. Compte tenu de l'environnement du LHC, la recherche du Higgs dans ce canal nécessite un calorimètre électromagnétique (ECAL) extrêmement précis, rapide et résistant aux radiations. Afin d'atteindre ce niveau de performances, plusieurs phototypes du calorimètre ont été mis en faisceau au cours des années 1999 et 2000. Une partie importante de cette thèse est consacrée à l'analyse des données obtenues lors de ces tests, avec pour objectif principal l'étude des paramètres jouant un ro^le essentiel dans les performances du détecteur, en particulier la résolution en énergie, le suivi en lumère des cristaux et les performances de la chaîne électronique frontale dans sa version quasi-finale. Un autre aspect de notre travail a été de développer une simulaton comportant un haut dégré de précision et de réalisme de la partie centrale du ECAL, à partir de l'outil de modélisation utilisé en physique des particules GEANT et d'une interface (EUGENIE) permettant d'intégrer des dessins de CAO dans la simulation. Cette description du détecteur a récemment été adoptée par la collaboration CMS et intégrée dans le programme de simulation officiel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (18-170 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [9] p.

Où se trouve cette thèse ?