Analyse phylogénétique du génome complet de la microsporidie Encephalitozoon cuniculi

par Fabienne Thomarat

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Manolo Gouy.

Soutenue en 2002

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Manolo Gouy.


  • Résumé

    Les microsporidies sont des eucaryotes unicellulaires, parasites intracellulaires obligatoires de nombreux animaux et prostites. Dépourvues de mitochondries, elles ont longtemps été considérées comme des eucaryotes primitifs ayant divergé avant l'endosymbiose à l'origine des mitochondries, en accord avec les premières phylogénies moléculaires. Mais de nouvelles phylogénies moléculaires et la découverte d'un gène d'origine mitochondriale dans leur génome, suggèrent qu'elles sont en réalité des champignons ayant évolué plus rapidement que les autres eucaryotes, peut-être en raison de leur mode de vie parasitaire. L'accélération de leur vitesse d'évolution aurait entraîné leur positionnement à la base des eucaryotes dans certains arbres en raison d'un artefact méthodologique, le phénomène d'attraction des longues branches. Le séquençage du génome complet de la microsporidie Encephalitozoon cuniculi (Katinka et al. , Nature 2001) nous a permis d'étudier son histoire évolutive à l'aide de méthodes phylogénétiques. Nous avons montré que plusieurs gènes présents dans ce génome proviennent du génome mitochondrial, confirmant la présence passée de mitochondries. La majorité des proteines codées par ces gènes sont typiquement impliquées dans une même fonction essentielle des mitochondries. Ce résultat a contribué à l'hypothèse émise par Katinka et al. De l'existence chez les microsporidies d'un organite résiduel dérivé de E. Cuniculi a été réalisée. Certaines soutiennent sa proche parenté avec les champignons, mais la majorité la place à la base des eucaryotes. L'accélération de la vitesse d'évolution de ces proteines semble l'un des paramètres majeurs expliquant ce résultat


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (iii-143 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 133-143

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.