Connaître et juger l'œuvre musicale : une pensée de la communauté esthétique à l'horizon des momnets beethovénien et kantien

par John Cohen

Thèse de doctorat en Esthétique et pratique des arts

Sous la direction de Joëlle Caullier.

Soutenue en 2002

à Lille 3 .


  • Résumé

    La mise en perspective de l'en-soi de l'œuvre musicale au moyen d'une relecture du modèle organique ainsi que la constitution d'une analyse empirique, à partir des écrits de Lobe et de Michaux, susceptible de produire une connaissance esthétique de l'œuvre musicale (le moment beethovénien) ouvrent la voie à un point de vue, celui du jugement esthétique et à une question, celle de l'intersubjectivité. Lorsqu'un individu juge une œuvre musicale, il fait resurgir une idée issue de l'inconscient collectif de l'humanité, une communauté première, que dévoile l'étymologie du terme allemand Ur-teil (jugement) : le partage ordinaire. En communiant avec l'autre dans la contemplation de l'œuvre, je retrouve ce quelque chose de commun à tous, ce "juger" ensemble indispensable à la communication immédiate de l'homme avec l'homme. Comment toutefois justifier mon "intrusion", alors que la seule véritable faveur que je puisse offrir à l'œuvre musicale lorsqu'elle paraît, c'est de la laisser advenir par elle-même, de manière spontanée et désintéressée, comme le dit Kant, afin que par la brèche ouverte je puisse avoir la satisfaction d'apercevoir au loin ce fond de nature irréductible à l'œuvre ? On répondra en soulignant que le logos ne peut nous apprendre quelque chose sur l'œuvre musicale que parce que précisément cette dernière demande à être authentifiée par les mots décrivant l'expérience esthétique de l'homme : telle est son exigence pour exister librement, pour s'émanciper de son créateur, pour biser tout lien singulier avec lui et affirmer le Nous qu'elle n'a jamais cessé d'être

  • Titre traduit

    Knowing and judjing a musical work : an evaluation of the esthetical community in regards to the beethovenian and kantian moments


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 309 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 305-307. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2002-36

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3264
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.