Les déterminants Lewis x et ses dérivés sialylés et/ou sulfatés des mucines bronchiques humaines sécrétées dans la mucoviscidose : effets de TNF-alpha sur leur biosynthèse : interactions avec Pseudomas aeruginosa

par Philippe Delmotte

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Philippe Roussel.

Soutenue en 2002

à Lille 2 .


  • Résumé

    Les mucines bronchiques humaines sont des molécules d'une extraordinaire diversité notamment au niveau de leur chaînes glycanniques. La glycosylation et la sulfatation des mucines bronchiques humaines sont modifiées dans la mucoviscidose et une étude récente suggère que les modifications de glycosylation seraient, en partie, liée à l'inflammation importante de la muqueuse bronchique des sujets malades. Dans la première partie de notre travail de thèse, nous démontrons qu'une cytokine, le TNFα, augmente l'activité et l'expression de glycosyl- et sulfo-transférases responsable de la biosynthèse de l'épitope Lewis x et de ses dérivés sialylés et/ou sulfatés dans la muqueuse bronchique humaine. Dans la seconde partie de notre travail, nous nous sommes intéressés aux possibles implications d'anomalies de glycosylation et de sulfatation des mucines bronchiques dans l'adhésion de Pseudomonas aeruginosa aux mucines. Nous avons plus précisément démontré que les glycotopes sialyl-Lewis x et 6-sulfo-sialyl-Lewis x sont des récepteurs pour P. Aeruginosa. Nous démontrons aussi que la protéine FliD, protéine de l'extrémité du flagelle qui est impliqué dans l'adhésion aux mucines bronchiques, reconnaît les glycotopes Lewis x et sialyl-Lewis x. De plus, nos résultats suggèrent qu'un autre composant du flagelle de certaines souches de P. Aeruginosa, la flagelline, intervient également dans l'adhésion aux mucines bronchiques.


  • Résumé

    Human bronchial mucins are a very broad family of polydisperse high molecular weight glycoproteins. The glycosylation and sulfation of human airway mucins are modified in cystic fibrosis and a recent work suggests that these modifications are related to the severe inflammation of bronchial mucosa obtained from patients. In a first part of our work, we demonstrated that a cytokine, the TNF, increased the activities and the expression of Lewis x epitope and its sialylated and/or sulfated derivatives in the human mucosa. In a second part, we investigated the implications of glycosylation and sulfation alterations of bronchial mucins in the binding of Pseudomonas aeruginosa to mucins. We demonstrated that sialyl-Lewis x and 6-sulfo-sialyl-Lewis x epitopes are receptors for Pseudomonas aeruginosa. We also demonstrated that FliD protein, the flagellar cap protein of Pseudomonas aeruginosa which is a mucin-specific adhesin, recognise the sialyl-Lewis x epitopes. Another flagellar components of some Pseudomonas aeruginosa strains, the flagellin, may be involved in the adhesion to bronchial mucins.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 157-210

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.375-A-2002-9
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.