Contribution à la compréhension du métabolisme de l'amidon et sa régulation chez Chlamydomonas reinhardtii

par Fabrice Wattebled

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Steven Ball.

Soutenue en 2002

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'amylopectine, fraction majeure de l'amidon, est perçue comme seule responsable de la cristallinité du polysaccharide. L'amylose, produit par les amidons-synthétases liées au grain I, apparaît quant à lui comme un polymère amorphe. Après avoir cloné les ADNc et ADNg encodant les amidons-synthétases liées au grain I de Chlamydomonas (protéine de 69 kDa) nous avons démontré à l'aide d'analyses in vitro et in vivo qu'elle est capable d'induire la formation de cristaux de type B. La deuxième partie de ce manuscrit concerne l'alpha-1,4 gluconotransférase ou encore enzyme D (EC : 2. 4. 1. 25). D'après les travaux réalisés chez chlamydomonas reinhardtii, cette protéine semble jouer un rôle essentiel dans la biosynthèse de l'amidon tandis que chez Arabidopsis thaliana, certains auteurs lui attribuent une fonction unique dans le catabolisme de la molécule de réserve. Avant de s'essayer à expliquer ce phénomène, il nous fallait démontrer que les phénotypes contradictoires dépendaient de mutations portant sur la même enzyme. Nous avons donc cloné et séquencé les ADNc et les ADNg encodant l'enzyme D de Chlamydomonas et démontré que le locus STA11 correspond bien au gène de structure de cette enzyme. L'étude des quantités d'amidon et de maltooligosaccharides produits par des cellules cultivées en alternance jour/nuit renforcent l'idée d'un rôle important de l'enzyme D dans l'anabolisme de l'amidon.

  • Titre traduit

    Toward an understanding of starch metabolism and its regulation in Chlamydomonas reinhardtii


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (97 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 88-97. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2002-387
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.