Étude de l'interaction entre le domaine cytoplasmique de l'intégrine [alpha]IIb et la "calcium- and integrin-binding protein (CIB)"

par Céline Rousset

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Guy Lippens et de Nelly Kieffer.

Soutenue en 2002

à Lille 1 .


  • Résumé

    La "calcium- and integrin-binding protein" (CIB) est une protéine cytoplasmique fixatrice de calcium, interagissant spécifiquement avec le domaine cytoplasmique de la sous-unité alpha de l'intégrine [alpha]IIb[bêta]3 (intégrine spécifique des plaquettes sanguines). Dans le but d'apporter des informations structurales concernant cette interaction et de façon à contribuer à élucider le rôle de CIB vis-à-vis du récepteur plaquettaire [alpha]IIb[bêta]3, nous avons étudié l'interaction in vitro entre un peptide correspondant à la partie cytoplasmique de la sous-unité [alpha]IIb : le peptide [alpha]IIb(Kexp. 989-Eexp. 1008) et le domaine C-terminal de CIB, celui là même capable de fixer le calcium. La RMN a été notre technique de choix pour étudier cette interaction au niveau moléculaire. L'obtention de l'un et l'autre des partenaires pur et enrichi en isotopes stables 15N et 13C s'est effectuée grâce à l'utilisation du domaine B1 de la protéine G de streptocoque en tant que protéine de fusion. Cette étape nous a permis dans un premier temps de définir les conditions d'expression, de purification et de solubilisation adéquates pour l'obtention de spectres RMN de qualité et exploitables pour chacune des molécules seules en solution, et d'en étudier les caractéristiques structurales et biochimiques. Dans un second temps, nous avons étudié l'une et l'autre des molécules dans leur interaction avec leur partenaire moléculaire. Nous avons tout d'abord constaté que l'interaction est caractérisée par une faible affinité.

  • Titre traduit

    Interaction study between the cytoplasmic domain of integrin [alpha]IIb subunit and the calcium- and integrin-binding protein (CIB)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ceci nous a notamment permis de montrer que sur le peptide correspondant au domaine cytoplasmique de [alpha]IIb, l'interaction implique des résidus situés dans une séquence juxta-membranaire conservée entre les sous-unités alpha des intégrines (GFFKR). Cette séquence est justement importante pour une interaction de nature électrostatique et hydrophobe avec la séquence conservée juxta-membranaire des sous-unités bêta (LLxxxHDR). Ainsi, si une interaction entre les domaines cytoplasmiques des intégrines [alpha] et [bêta] permet le maintien d'un récepteur inactif (récepteur de faible affinité pour un ligand extracellulaire), alors en interagissant avec cette séquence conservée juxta-membranaire de la sous-unité [alpha]IIb, il est probable que CIB soit un des facteurs intracellulaire susceptible de supprimer cette interaction et ainsi susceptible de provoquer l'activation du récepteur (conversion du récepteur de basse affinité vers un récepteur de haute affinité pour un ligand extracellulaire), ou bien de le maintenir dans une conformation active (haute affinité pour le ligand). Selon nos résultats, l'affinité entre le peptide [alpha]IIb(Kexp. 989-Eexp. 1008) et le domaine C-terminal de CIB est faible. Cette donnée associée aux résultats d'une autre équipe de recherche selon laquelle il existe une forte affinité entre un peptide plus long [alpha]IIb(Lexp. 983-Eexp. 1008) et CIB suggère que CIB occupe très certainement un rôle dans le maintien d'une intégrine [alpha]IIb[bêta]3 activée plutôt que dans l'activation proprement dite du récepteur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (246 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 234-246. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2002-331
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.