Étude de la réduction des oxydes d'azote (NOx) par surcombustion réductrice (procédé "reburning")

par Olivier Sorriau

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Stanislas Pietrzyk.

Soutenue en 2002

à Lille 1 .


  • Résumé

    Le reburning consiste à réduire les émissions de NOx en étageant la combustion : un combustible principal est brûlé dans une zone légèrement oxydante, un combustible complémentaire et de l'air de combustion sont successivement injectés en aval de cette zone, créant respectivement une zone réductrice permettant la transformation des NOx et une zone oxydante achevant la combustion. L'efficacité de ce procédé dépend de divers facteurs dont les températures et teneurs en NOx à l'entrée des zones, les temps de séjour des gaz et la stœchiométrie dans ces zones. L'étude a été faite sur un four pilote de 4MW afin de connaître l'efficacité de charbons et du gaz naturel (dénué d'azote réactif) comme combustible secondaire. Une modélisation avec des réseaux de neurones corrèle les résultats mais n'extrapole pas en dehors du domaine étudié. La mécanique numérique des fluides, bien que restreinte au niveau hydrodynamique, permet de répondre aux hypothèses faites au cours des expérimentations.

  • Titre traduit

    Study of nitrogen oxides reduction by reburning process


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (394 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 383-393

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2002-337
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.