Contribution à l'amélioration de la correction atmosphérique pour l'observation de la couleur de l'océan depuis l'espace

par François Thieuleux

Thèse de doctorat en Lasers, molécules, rayonnement atmosphérique

Sous la direction de Pierre-Yves Deschamps.

Soutenue en 2002

à Lille 1 .


  • Résumé

    La diffusion atmosphérique des molécules et aérosols perturbe l'observation de la couleur depuis l'espace et nécessite l'utilsation d'un algorithme dit de correction atmosphérique. L'algorithme le plus usuel fait l'hypothèse d'aérosols non absorbants et suppose implicitement connu le profil vertical de la concentration en aérosols. Les observations par les capteurs spatiaux ont montré que ces hypothèses sont insuffisantes en particulier pour les zones survolées par le panache d'aérosols désertiques. Le travail présenté vise à développer un nouveau type d'algorithme basé sur l'observation multiangulaire. Nous avons simulé le signal, luminance normalisée ou réflectance, observé en haut de l'atmosphère en présence d'une couche d'aérosols localisés à une altitude variable. D'abord, nous présentons la modification du code de transfert radiatif, pour permettre l'introduction d'une couche localisée à une altitude déterminée, z. Les effets de l'altitude ont été évalués en distinguant la diffusion propre d'une absorption additionnelle. Les résultats obtenus, presentés ensuite montrent que les effets de l'absorption sont beaucoup plus importants que ceux de la diffusion. Les effets sont variables avec le modèle d'aérosol. L'effet d'absorption dépend peu du modèle d'aérosol, et varie de façon presque proportionnelle à l'épaisseur optique des aérosols en absorption, l'épaisseur optique moléculaire, l'altitude de la couche d'aérosols. Puis un algorithme original de correction de l'effet d'absorption atmosphérique est proposé. Enfin, nous avons évalué la précision du code de transfert radiatif sous les mêmes hypothèses. Il n'apparaît pas de biais qui soit supérieur à l'exigence de précision nécessaire à la correction atmosphérique pour l'observation spatiale de la couleur de l'eau, sauf quand la surface est agitée par le vent et quand les désaccords sont plus marqués.

  • Titre traduit

    Contribution to improvment of atmospheric correction for ocean color remote sensing from space


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-190

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2002-301

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 LIL1 0116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.