Étude de la dégradation d'un béton soumis à la réaction alcali-granulat

par Sylvain Dehaudt

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Jean-Michel Siwak.

Soutenue en 2002

à Lille 1 .


  • Résumé

    Diagnostiquer la réaction alcali-granulat et prévoir son évolution sont les problèmes auxquels sont confrontés les maîtres d'œuvres, l'élaboration d'un modèle d'endommagement reste d'actualité. Ce travail s'inscrit donc dans cette démarche et concerne l'étude expérimentale de la dégradation d'un béton. La recherche d'une formulation dont le critère de réactivité est basé sur l'essai accéléré à 60°C et 100% d'humidité relative montre que l'augmentation du dosage en ciment, la diminution du rapport E/C et une teneur optimale en gravillon réactif conduisent à augmenter le gonflement asymptotique. L'étude de la température permet de vérifier son rôle purement cinétique et de valider les hypothèses des temps caractéristiques suivant une loi d'Arrhenius permettant la simulation des courbes de gonflement. Les études d'éprouvettes d'échelles et de formes différentes montrent que le gonflement est isotrope et que cette propriété est vraisemblablement liée à l'isotropie de forme du granulat. D'autre part, nous avons constaté que le gonflement est fonction de la taille des corps d'épreuves étudiés. Les mesures des caractéristiques mécaniques montrent que l'on peut obtenir une diminution de celles-ci allant jusqu'à 25%. Ces études ainsi que les mesures de perméabilité et de porosité ont mis en évidence le rôle concurrentiel de l'hydratation du ciment et de la réaction alcali-silice. Enfin, nous avons proposé le cahier des charges d'une technique et d'un appareillage de mesures permettant de déterminer les pressions générées par le gonflement durant la réaction.

  • Titre traduit

    Study of concrete damaget subjected to alkali aggregate reaction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 188-192

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2002-193
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.