Localisation de mobiles terrestres par satellites : mise en oeuvre d'outils permettant l'analyse de l'influence des conditions de propagation et des effets de masques sur la disponobilité du service offert

par Juliette Marais

Thèse de doctorat en Électronique

Sous la direction de Pierre Degauque et de Marion Berbineau.

Soutenue en 2002

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'utilisation des systèmes de localisation, notamment par satellites, dans le transport est de plus en plus fréquente. Mais, la disponibilté de la plupart de ces systèmes est réduite lorsque le canal de propagation est obstrué par la présence de masques. Ainsi, le développement d'applications de localisation et de communication à faible coût et à caractère sécuritaire ne peut se passer de la connaissance de la disponibilité des satellites utilisés, le long des trajectoires exploitées. Un outil de prédiction capable de prédire le nombre de satellites reçus, le long d'une trajectoire, en classant les satellites utilisés, selon trois états : visibles, reçus par trajets multiples ou non reçus, a été mis au point. Une version de l'outil consiste à définir deux états du signal et à prédire le nombre de satellites utilisables, par le récepteur, en ne considérant que les satellites visibles optiquement depuis un récepteur.

  • Titre traduit

    Satellite-based localisation for terrestrial transport applications : development of tools in order to analyse the influence of propagation conditions and mask effects on service availability


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ils se situent alors, au-dessus des obstacles et repérés par un processus d'acquisition d'images vidéo et d'analyse des enregistrements, par l'implémentation d'algorithmes semi-automatiques en traitement différé. Le passage des satellites est simulé afin de prédire le nombre de satellites d'élévations supérieures à celles des masques en chaque point d'une trajectoire à un instant donné. Nous présentons des résultats obtenus lors de la validation expérimentale de l'outil. Il apparaît clairement que pour des masques élevés le nombre de satellites en visibilité optique ne constitue qu'une partie de la totalité des satellites reçus et utilisés par le récepteur. L'autre version intègre dans les prédictions des satellites supplémentaires de l'état "non visible". Nous présentons une étude des phénomènes radioélectriques intervenant dans la réception d'un signal afin de les identifier. Les résultats de mesures sont comparés aux résultats prédits afin d'évaluer les performances de la version finale de l'outil.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (150 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 127-129

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2002-103
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.