Etude électrochimique et microscopique de la dégradation des peintures en poudre thermodurcissables appliquées sur substrat acier

par Hervé Marchebois

Thèse de doctorat en Science des matériaux

Sous la direction de Jacky Bernard.

Soutenue en 2002

à La Rochelle .


  • Résumé

    A l'aube du XXIème siècle, les normes environnementales relatives à l'utilisation de solvants organiques sont de plus en plus strictes. Aussi, les peintures en poudre composées de 100 % d'extraits secs représentent l'un des meilleurs moyens de faire face à l'émission de Composés Organiques Volatils (C. O. V. ). Si les processus de dégradation des peintures liquides à base de solvants organiques ont été largement étudiés durant ces 20 dernières années, il n'en est pas de même pour les peintures en poudre pour lesquelles les tests semblent limités à des observations visuelles après vieillissement. C'est pourquoi, plusieurs formulations en poudre thermodurcissables, représentatives des gammes commerciales sur le marché des peintures, sont étudiées dans le but d'identifier les processus de dégradation inhérents à leur utilisation. Deux types de revêtements organiques sont utilisés : des peintures en poudre à simple protection barrière ainsi que des peintures en poudre riches en zinc dites " actives ". Les investigations sont menées à l'aide d'outils électrochimiques tels que la spectroscopie d'impédance électrochimique et la mesure de bruit électrochimique et ont permis de qualifier les qualités protectrices et de séparer les processus de dégradation des films. Des outils microscopiques tels que le microscope à force atomique ont permis de comparer les profils de surface pour les revêtements à protection barrière tandis que le microspectromètre Raman a été employé pour observer la formation de produits de corrosion formés dans le cas des peintures en poudre riches en zinc. L'analyse des évolutions des propriétés des films au cours du temps donnent de nouvelles informations sur la morphologie de surface et les processus de dégradation des peintures. Ceci nécessite alors la prise en compte de nouvelles considérations pour l'étude des peintures en poudre à simple effet barrière et des peintures en poudre riches en zinc.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 167-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE-S 2002 MAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.