Des habitations-sucreries aux usines sucrières : la "mise en sucre" de l'île Bourbon, 1783-1848

par Jean-François Géraud

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Claude Wanquet.

Soutenue en 2002

à La Réunion .


  • Résumé

    Le caractère tardif de l'implantation de l'industrie sucrière à Bourbon La Réunion (entre 1783 et 1810), la délimitation naturelle d'un espace insulaire permettent d'étudier la "mise en sucre" de l'île, autrement qu'à travers les seuls schémas macroéconomiques, et véritablement à hauteur d'usine. Pourquoi un roseau, jusque là utilisé pour l'alcool, a-t-il été employé pour le sucre ? En quoi l'absence de tradition sucrière a-t-elle influé sur les choix technologiques, favorisé le développement de l'industrie, comment fut abordée la question de l'innovation, mis en oeuvre un modèle technique local qui alors s'exporte dans la zone, aux Antilles, au Brésil, jusque dans la presqu'île de Malacca ? Comment l'esclavage, par sa rigidité, a-t-il fini par entraver l'action des planteurs devenus entrepreneurs, et dont l'usine devient dès lors le "chaînon manquant" entre l'échec de la première abolition (1794-1796) et la réussite de la seconde (20 décembre 1848) ?


  • Résumé

    The introduction of the sugar industry in Bourbon island being a relatively recent phenomenon to have taken place within the natural frontiers of an insular region makes it possible to study the actual sugar production in a manner that differs from the sole macroeconomic approach, and could truly be analysed at factory level. Why has a plant, that up till then had been farmed to produce alcohol, been subsequently used to produce sugar ? What incidence has the lack of a sugar-producing tradition had on technological options ? How has it favoured the development of that industry, tackled the problem of the innovation process, and implemented a local technical model that was to be exported within the region, to the Malayan Straits, and as far as the West Indies and Brazil ? In what way has slavery, on account of its inflexibility, finally impeded the action of the planters turned entrepreneurs whose factories have, from then on, become the "missing link" between the failure of the first abolition (1794-1796) and the success of the second (1848) ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1173, 177 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 1134-1163. Notes bibliographiques. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 857-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 857-2
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 857-3
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 857-4
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR REUNION 2002/1/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.