Contribution à l'étude de l'expansion résiduelle des bétons atteints de réactivité alcalis-silice

par Patrice Rivard

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Jean-Pierre Ollivier.

Soutenue en 2002

à Toulouse, INSA en cotutelle avec l'Université de Sherbrooke, Faculté de Génie .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'apporter des éléments contribuant au développement d'une méthode de prédiction de l'expansion résiduelle du béton atteint de réactivité alcalis-silice (RAS). L'originalité de ce travail réside principalement dans l'apport de résultats expérimentaux sur la variation de la concentration en alcalis en solution dans divers types de bétons (de laboratoire et de chantier) atteints ou non de RAS et conservés à 38°C et >95%HR. Les principales conclusions sont : 1)La concentration en alcalis de la solution interstitielle dans le temps, surtout en raison du lessivage des alcalis. 2)De 20 à 30% des alcalis totaux seraient "non récupérables" par la méthode d'extraction de la solution à haute pression. 3)L'alcalinité de la solution interstitielle des bétons est plus faible que celle extraite des pâtes de ciment pures de même rapport E/C. L'écart est attribué à la sorption des alcalis sur les particules de granulats. 4)Il semble plus réaliste de considérer le seuil critique stoppant la RAS en terme de concentration qu'en terme de teneur en alcalis. Cette concentration-seuil est plus élevée dans un mélange contenant initialement plus d'alcalis. 5)L'alcalinité de la solution interstitielle extraite d'éprouvettes de béton ayant subi un cycle de séchage/réhumidification chute de 34% à 61% comparativement à des éprouvettes conservées continuellement en air humide.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of the residual expansion of concrete affected by alkali-silica reaction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : XXIII-241 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 225-235

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002/651/RIV
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.