Optimisation de la fonction MLI d'un onduleur de tension deux-niveaux

par Stefan Laurentiu Capitaneanu

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Bernard de Fornel.

Soutenue en 2002

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    La fonction MLI (Modulation en Largeur d'Impulsion) ou PWM (Pulse With Modulation) joue le rôle d'interface entre la partie commande d'un variateur de vitesse et la machine électrique associée. Cette fonction agit sur l'onduleur de tension (ou de courant) de la partie puissance du variateur et joue un rôle essentiel avec des conséquences sur toutes les performances du système. Nos travaux prennent en compte la machine asynchrone commandée à travers l'onduleur de tension deux-niveaux. Plusieurs problèmes importants actuels de ce système à vitesse variable sont liés à la MLI : les pertes par commutation de l'onduleur, le bruit acoustique, les surtensions de ligne, les courants de fuite. Nous proposons dans un premier temps une modélisation graphique et algébrique des méthodes MLI. Elle met en évidence des éléments essentiels comme "le mouvement du neutre". A partir de ces éléments, les démarches d'optimisation vont dans quatre directions : réduire les pertes de l'onduleur tout en gardant une ondulation du courant acceptable ; réduire le bruit moteur ; adapter la stratégie de modulation dans ce but à partir d'une meilleure connaissance de l'origine physique des sources de bruit dans un moteur électrique ; réduire les surtensions propagées par la ligne d'alimentation du moteur ; adapter la stratégie de modulation afin de minimiser l'influence des gradients de tension sur la ligne d'alimentation du moteur et sur le moteur lui-même ; réduire les harmoniques de tension appliqués à la machine, ainsi que les surtensions, par utilisation d'un filtre de sortie de l'onduleur ; étudier l'apport d'un filtre en sortie de l'onduleur en termes de réduction d'harmoniques, de surtension, de dynamique du pont et de stabilité. Les programmes de simulation utilisés sont généralement structurés dans des blocks en Matlab/Simulink classiques ou Power System Blockset, structures qui sont utilisées par la suite pour une expérimentation en temps-réel à base de cartes dSpace.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-214

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02INPT019H/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.