Relâchement des produits de corrosion des tubes en alliage 690 de générateur de vapeur du circuit primaire des réacteurs à eau pressurisée

par Florence Carrette

Thèse de doctorat en Sciences et génie des matériaux

Sous la direction de Bernard Pieraggi.

Soutenue en 2002

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    L'activité du circuit primaire provient principalement de l'activation dans le coeur du réacteur à eau pressurisée de produits de corrosion relâchés par les couches d'oxydes qui se développent sur les tubes en alliage 690, 600 ou 800 de générateur de vapeur. Le contrôle et la modélisation d'un tel processus impliquent une connaissance détaillée de la microstructure et de la nature chimique de ces couches d'oxydes ainsi que de leurs cinétiques de croissance et de dissolution. Des essais de corrosion de durées comprises entre 24 et 2160 heures ont été réalisés dans les conditions du milieu primaire saturé et non saturé. La caractérisation des couches d'oxydes formées dans les conditions représentatives du circuit primaire est effectuéeà l'aide de plusieurs techniques. Tous les résultats contribuent à la modélisation du processus de corrosion/relâchement selon un modèle de croissance/dissolution des couches de produits de corrosion en milieu dynamique non saturé en éléments métalliques. Ce modèle peut être amélioré en tenant compte de la saturation du milieu en éléments métalliques et ainsi être applicable en milieu primaire réel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.143-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'ingénieurs en arts chimiques et technologiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG 2002 CAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.