Variabilité spatio-temporelle de la transition salmoniformes-cypriniformes dans la Garonne

par Yorick Reyjol

Thèse de doctorat en Environnement aquatique

Sous la direction de Puy Lim.

Soutenue en 2002

à Toulouse, INPT .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La communauté de poissons de la zone de transition entre les Salmoniformes (la truite commune, Salmo trutta L. ) et les Cypriniformes (le vairon, Phoxinux phoxinus L. Et la loche franche, Barbatula Barbatula L. ) a été étudié sur la rivière la Garonne (France). La méthodologie employée a consisté en 3 campagnes annuelles d'Echantillonnage Ponctuel d'abondance ont été réalisées en hiver, été et automne 1999 et 2000. Six stations ont été considérées sur le secteur, caractérisées par un régime de débit soit naturel, soit régulé, et disposées de telle sorte qu'une alternance débit naturel - débit régulé soit respectée tout le long du tronçon. Il apparait que les variables abiotiques induisant cette transition sont la température moyenne mensuelle du mois d'août et le débit moyen annuel. Ce phénomène s'explique par la limite thermique au dessus de laquelle la nutrition n'a plus lieu pour la truite (19°C) et la capacité de nage limitée du vairon au dessus d'une vitesse de l'eau supérieure à 0,2 m. S. L'analyse de la variabilité temporelle des densités de truite et de vairon nous a permis de déterminer qu'une forte valeur du débit maximal diminue la densité des alevins de truite, ce qui favorise alors la densité de vairons. La zone d'étude apparaît donc contrôlée par des variables d'ordre stochastique et déterministes, le débit maximal à partir de l'émergence des alevins de truite et les relations interspécifiques, compétition et prédation. L'ensemble de ces observations nous a permis de proposer un modèle permettant d'expliquer la proportion de Salmoniformes dans un cours d'eau, en fonction de variables thermiques et hydrologiques précises.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 179 p.
  • Annexes : Bibliogr. p. 149 - 178

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02INPT006A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.