Photorégulation du déploiement spatial chez une espèce clonale, le trèfle blanc (Trifolium repens L. ) : architecture 3D de la plante et quantification de la colonisation de l'espace

par Angélique Christophe

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Claude Varlet-Grancher.

Soutenue en 2002

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Ce travail a permis de mettre au point i) dispositif de traitements lumineux en conditions contrôlées permettant de faire varier de manière indépendante le photoéquilibre phytochromique [phi]c, le rayonnement actif sur le cryptochrome Bleu, et le rayonnement actif, pour la photosynthèse PAR, et ii) une méthode de quantification des niveaux trophiques effectifs. Par ailleurs, nous avons développé une méthodologie originale de quantification et d'analyse de la colonisation de l'espace par la plante, basée sur la digitalisation 3D et le calcul de rayons de dispersion des nœuds et des extrémités des pétioles. Cette méthode permet de faire la part des contributions de la vitesse de développement, de la croissance et du port des espaceurs (entre-nœuds et pétioles) dans le déploiement 3D de la plante. Les résultats obtenus montrent que les traitements lumineux influencent tous les colonisations spatiales horizontale et verticale du trèfle blanc. Il est donc difficile d'assigner des rôles tranchés aux trois composantes du rayonnement. Mais on observe des nuances, ainsi l'effet de la lumière Bleu sur la colonisation semble s'expliquer essentiellement par son effet sur la croissance des pétioles. L'effet du niveau de PAR porte surtout sur la vitesse de développement global et sur la croissance des pétioles, alors que le phytochrome contrôle en plus le port des pétioles et la géométrie du réseau de stolons. Dans tous les cas, on assiste à la modulation plastique d'évolutions ontogénétiques qui sont conservées quel que soit le traitement. L'évolution du rayon de dispersion horizontale des extrémités des pétioles présente toujours une allure logarithmique en fonction du nombre total de phytomères, alors que le rayon de dispersion verticale présente une allure non monotone, avec une longue phase de décroissance. . .

  • Titre traduit

    Photoregulation of the spatial display in a clonal, white clover (Trifolium repens L. ) : 3D plant architecture and qualification of spatial colonisation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002 CHRISTOPHE A.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.