Anomalie plastique de l'alliage Fe-40Al ordonné B2

par Olivier Calonne

Thèse de doctorat en Sciences et génie des matériaux

Sous la direction de François Louchet.

Soutenue en 2002

à Grenoble, INPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons caractérisé le comportement plastique du Fe-40A1 ordonné B2. Ce matériau présente la particularité de posséder une limite d'élasticité qui augmente dans une gamme de températures ("anomalie de la limite d'élasticité"). Cette anomalie est accompagnée d'une sensibilité nulle de la contrainte d'écoulement à la vitesse de déformation dans la même gamme de températures. Ces deux singularités sont généralement indissociables et peuvent s'expliquer par un épuisement thermiquement activé des dislocations mobiles. Au cours de ce travail, nous avons tout d'abord caractérisé le matériau de façon macroscopique ; cette partie constitue les fondations de notre étude. Ensuite, grâce à l'emploi de monocristaux, nous avons travaillé à comprendre la géométrie du glissement en fonction de la température. Enfin, nous avons détaillé la microstructure à l'échelle des dislocations par microscopie électronique en transmission post-mortem et in situ. Nos résultats ont montré que l'anomalie de la limite d'élasticité résulte de l'épuisement des superdislocations par formation de tubes de parois d'antiphase dus à l'absorption de lacunes : l'activation thermique de cet épuisement provient de la dépendance directe du nombre de tubes formés à la concentration en lacunes qui est une fonction croissante de la température. Par ailleurs, la présence d'un pic d'anomalie peut s'expliquer par le mécanisme de décomposition des superdislocations qui alimente le matériau en dislocations ordinaires non sujettes au mécanisme de création de tubes. L'épuisement des superdislocations semble être le facteur qui catalyse la décomposition. Nous avons proposé des bases pour un modèle de type épuisement/multiplication. En considérant un mécanisme classique de multiplication de type Franck-Read, nous parvenons à exprimer la contrainte d'écoulement en fonction de la température et nous montrons qu'il en résulte une anomalie. Par ailleurs, en supposant que le bore modifie l'énergie de migration des lacunes, nous proposons une analyse qui explique le rôle de cet élément par augmentation du rayon de capture des lacunes par les superdislocations mobiles.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : v, 140 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 137-140

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/4208
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/4208/D
  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EMP 150.393 CCL.TH.1056
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.