Sous-structures et sous-textures de déformation à chaud d'un alliage d'aluminium AL-1%Mn

par Jean-Christophe Glez

Thèse de doctorat en Science et génie des matériaux

Sous la direction de Julian Driver.

Soutenue en 2002

à Grenoble, INPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La forte interdépendance entre les traitements thermomécaniques d'élaboration et les propriétés des métaux (e. G. Ductilité ou résistance mécanique) amène à décrire les métaux par les caractéristiques de l'agrégat polycristallin (caractéristiques microstructurales et texture cristallographique). Au cours du laminage à chaud des alliages d'aluminium, la fragmentation des grains en sous-grains (contrôlée par les phénomènes métallurgiques d'écrouissage et de restauration dynamique), est un paramètre clé des évolutions de ces caractéristiques, mais pour lequel il manque une description quantitative. Ce travail de thèse répond à cette attente, en apportant, par l'acquisition de cartes d'orientations locales par EBSD, une caractérisation précise des sous-structures de compression plane à chaud (" channel-die " [sigma]=10-3/10-1/1/10 s-1, T=400/450/500ʿC, sigma=75%) de monocristaux d'alliage Al-1%Mn (orientations typiques des composantes textures de laminage à chaud, cube {001}<100>, Laiton {110}<112>, Cuivre {112}<111>, mais aussi U {110}<110>). L'influence de l'orientation des monocristaux se traduit par 3 types de microstructures : 1 - Stable (sous-structure et sous-texture homogène : Orientation Laiton et U). 2 - Instable (formation de bandes de déformation : orientation Cuivre). 3 - Métastable (sous-structure et sous-texture hétérogène : orientation cube). Pour les orientations stables, l'influence des conditions de déformation, se traduit par une relation linéaire entre le paramètre de Zener-Hollomon Z et l'intercept moyen. De plus, une approche statistique originale qui décrit quantitativement les étalements des sous-textures (distribution des orientations intragranulaires), montre le comportement de type LEDs (" Low Energy Dislocation structures ") des orientations stables. Pour l'orientation cube, la microstructure est hétérogène, avec une forte différence de taille des sous-grains suivant les zones. Cette hétérogénéité diminue avec la diminution de Z.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : iii, 231 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/4203
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/4203/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.