Modélisation de l'hystérésis dans les matériaux magnétiques et introduction de modèles dans le logiciel de simulation aux éléments finis Flux3D

par Amir Nourdine

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Afef Kedous-Lebouc.

Soutenue en 2002

à Grenoble, INPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une modélisation analytique de l'hystérésis est développée en utilisant pour la première fois une analogie entre les transformations des états magnétiques et les réactions chimiques. L'aimantation est alors le résultat d'un équilibre thermodynamique obtenu en transposant les résultats de la chimie à la physique des matériaux. Des modèles de l'hystérésis statique adaptés sont réalisés pour différentes structures de tôle. Ces modèles sont capables de représenter la loi B(H) scalaire ou vectoriel de tôles FeSi GO ou FeNi à texture cubique. Les modèles sont validés, en scalaire, sur des mesures de cycles centrés, des courbes de renversement et des cycles mineurs, en vectoriel, avec des mesures dans le plan de la tôle en induction circulaire et en excitation sinusoïdale suivant la direction longitudinale, transverse et à 45 ʿ. Le modèle statique de l'hystérésis et des modèles de Preisach sont implantés dans le logiciel Flux3D. Ils sont utilisés pour simuler un cas test défini dans le cadre du GDR Sûreté et Disponibilité des Systèmes Electrotechniques (SDSE). Pour cela, des outils qui permettent de stocker l'information ont été mis en place dans Flux3D. Un modèle dynamique de l'hystérésis est aussi élaboré à partir d'un modèle statique. Les phénomènes de l'hystérésis dynamique sont caractérisés par un retard de phase par rapport aux phénomènes statiques. Ce modèle qui utilise les outils mathématiques de l'intégration non entière est capable de représenter les phénomènes dynamiques de l'hystérésis et des courants induits. Il est validé par la masure sur une plage de fréquence de 0 à 1000Hz.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-172

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/0032
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/0032/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.