Convection naturelle sous champ magnétique en cavité verticale élancée : application aux couvertures des réacteurs de fusion

par Guillaume Authié

Thèse de doctorat en Mécanique et énergétique

Sous la direction de René Moreau.

Soutenue en 2002

à Grenoble, INPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans les couvertures des réacteurs de fusion thermonucléaire, la convection naturelle du métal liquide est freinée par un champ magnétique horizontal intense. Lorsque le champ magnétique et le flux de chaleur sont perpendiculaires, la force électromagnétique s'inverse dans les couches de Hartmann, et l'écoulement devient bidimensionnel, avec de fortes vitesses en Gr/Ha (Gr et Ha désignant les nombres de Gashoff et de Hartmann). L'action des couches de Hartmann sur l'écoulement est traduite par des conditions aux limites pour le coeur de l'écoulement. Les régimes conductif, stratifié, pluri-cellulaire et instable sont étudiés analytiquement, expérimentalement et numériquement. Lorsque le champ magnétique et le flux de chaleur sont parallèles, la vitesse du coeur est en Gr/Ha2, et les vitesses élevées en Gr/Ha ne subsistent que dans les couches parallèles au champ magnétique. La stabilité des jets, ainsi que leur écrasement aux extrémités de la cavité sont étudiés numériquement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 168 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 165-168

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/0019
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/INPG/0019/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.