PSAM2, élément intégratif modèle pour caractériser le transfert conjugatif chez Streptomyces

par Christophe Possoz

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Michel Gérineau.

Soutenue en 0200

à l'Institut National Agronomique Paris-Grignon .

  • Titre traduit

    PSAM2, model of integrative element to characterise the conjugal transfer in Streptomyces


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les Streptomyces sont des bactéries filamenteuses du sol à Gram positif capables de synthétiser une large variété de métabolites secondaires. Les éléments intégratifs, tels que pSAM2, retrouvés uniquement chez les Actinomycétales, sont un groupe d'éléments génétiques mobiles intégrés dans le génome de leur hôte, par recombinaison site spécifique et capables de transfert coujugatif. Leur particularité de réplication autonome est uniquement nécessaire lors du processus d'envahissement. Le premier gène régulateur de pSAM2 caractérisé, pra, code un activateur des fonctions de réplication et d'intégration/ excision dont les gènes constituent un opéron. La détermination des sites de fixations de KorSA a permis de révéler qu'il était un répresseur transcriptionnel contrôlant sa propre expression ainsi, que celle de pra, permettant ainsi le maintien de pSAM2 sous forme intégrée. La mise au point d'un système basé sur la méthylation différentielle de l'ADN par la méthyltransférase Sall a permis de différencier les molécules de pSAM2 présentes dans le donneur de celles acquises par le receveur révélant ainsi les différentes étapes associées au transfert. Après contact avec une souche réceptrice, pSAM2 s'excise et se réplique dans le donneur. Après translocation dans le receveur, il poursuit son cycle coujugatif en se répliquant et en envahissant l'ensemble du mycélium receveur. Cette variation de statut des éléments intogratifs constitue un avantage considérable qui en font des systèmes modèles pour l'étude de la conjugaison, mettant en évidence les bases de la régulation de son initiation. Des composantes codées à la fois par pSAM2 et par l'hôte sont nécessaires et un élément unique de pSAM2, nommé pif (pSAM2 immunity factor), empêche son excision entre donneurs. Le transfert des éléments de Streptomyces est peu caractérisé mais utilise un système complètement différent de celui des autres genres bactériens. Alors que le transfert d'ADN simple brin apparaissait être une caractéristique générale, le transfert d'ADN double brin a pu être démontré expérimentalement. Cela confirme l'originalité de la conjugaison chez Streptomyces. L'émergence d'un tel système, déjà remarquable par une fertilité bidirectionnelle, pourrait avoir contribué à l'évolution de cet important producteur d'antibiotiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 432 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.