Le mythe aryen en Russie au XIXe siècle : la création d'une cosmogonie nationale, entre science et idéologie

par Marlène Laruelle

Thèse de doctorat en Lettres, sciences humaines et sociales

Sous la direction de Catherine Poujol.

Soutenue en 2002

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Notre analyse se trouve à la jonction de deux disciplines, l'histoire des idées et l'étude d'une aire culturelle spécifique, la Russie. Nous cherchons ici à illustrer combien les sciences humaines du XIXe siècle furent les vecteurs des idéologies de leur temps, mais également à affirmer l'importance du thème aryen comme matrice du discours identitaire russe. Le mythe aryen russe au XIXe siècle fut une recherche romantique des origines, l'espace discursif de rencontre entre le sentiment national et des sciences humaines comme l'archéologie, la philologie et l'histoire. L'argument aryaniste est en effet le seul à offrir à la Russie à la fois une généalogie de la nation sur son territoire et une légitimation de son expansion impériale. Le mythe aryen permet également une entrée dans plusieurs problématiques complexes : l'histoire de la pensée russe dite "de droite", en particulier du conservatisme ; la difficile réception de l'idée de race en Russie ; les spécificités du colonialisme et de l'orientalisme russes. Trois grand axes de réflexion sont abordés : 1. Le mythe aryen est tout d'abord un ensemble de postulats théoriques sur la nation et sur ses éléments dits constitutifs (langue, religion, race, territoire, dans des combinaisons et des exclusions spécifiques). 2. Il propose ensuite à cette même nation une nouvelle cosmogonie autour de la question des origines : raisonnements généalogiques, filiations historiques, espaces imaginaires proches ou lointains auxquels se rattacher. 3. Il est enfin un mode de discours sur l'expérience coloniale, une légitimation intellectuelle de l'avancée de l'Empire russe au nom du retour dans la patrie aryenne.


  • Résumé

    Our analysis is at the junction of two disciplines : the history of ideas and the study of a cultural area, that is Russia. We try to illustrate how Human sciences were the ideological vectors in the XIXth century and to affirm the importance of the Aryan theme as a matrix of the Russian discourse about identity. The Russian Aryan myth in the XIXth century was a matrix of the Russian discourse about identity. The Russian Aryan myth in the XIXth century was a romantic myth searching the origins, the discursive meeting space between the national feeling and social sciences as archaeology, philology and history. The Aryanist argument is indeed the only one which offers Russia a genealogy of the nation on its territory and legitimises its imperial expansion. The Aryan myth also permits to enter a complex problematic : the history of the so-called 'right wing' thought, and especially of conservatism ; the difficult acceptance of the idea of race in Russia ; the specificities of Russian colonialism and orientalism. There are the three main axes of reflection : 1. The Aryan myth is first a corpus of theoretical postulates on the nation and its so-called constituent elements (language, religion, race, territory, etc. In specific combinations and exclusions). 2. It then offers this nation a new cosmogony about the question of origins : genealogical reasoning, historic filiations, near or distant imaginary spaces to be connected with. 3. It is finally a discursive mode on the colonial experience, an intellectual recognition of the advance of the Russian Empire in the name of the return in the Aryan homeland.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par CNRS éditions à Paris

Mythe aryen et rêve impérial dans la Russie du XIXe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (589 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 487-532

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.172
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.173
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.172
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.173
  • Bibliothèque : Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CR3552
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par CNRS éditions à Paris

Informations

  • Sous le titre : Mythe aryen et rêve impérial dans la Russie du XIXe siècle
  • Dans la collection : Mondes russes , 1629-713X
  • Détails : 1 vol. (223 p.)
  • ISBN : 2-271-06314-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [193]-216. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.