La présence française en Égypte entre 1914 et 1936

par Delphine Gérard-Plasmans

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Henry Laurens.

Soutenue en 2002

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    De 1914 à 1936, l'Égypte connaît de profondes évolutions tant sur le plan intérieur - placée sous le protectorat britannique en 1914, elle obtient son indépendance en 1936 - , que sur le plan extérieur où elle acquiert un statut de puissance régionale. Cette évolution ne peut laisser la France indifférente. Dans le champ des forces économiques et financières, l'implantation française en Égypte est considérable. Les capitaux français sont majoritaires dans la dette égyptienne et dans le secteur privé. Cette influence économique se double d'une influence culturelle et intellectuelle qui bénéficient très largement de fondements plus anciens de la présence française en Égypte : le système capitulaire, les tribunaux mixtes et le protectorat religieux de la France sur les catholiques. La France va devoir gérer cette importante présence dans un pays occupé par une autre puissance et l'utiliser au mieux de ses intérêts de politique étrangère. Comment le Quai d'Orsay se sert-il, entre 1914 et 1936, de cette présence économique et culturelle dans la définition de sa politique en Égypte ? Quelles modalités externes influencent cette politique ? La politique française en Égypte évolue : elle est, jusqu'à la signature de l'Entente cordiale , une politique impérialiste qui utilise essentiellement l'outil financier. A partir de 1904, les responsables français mettent en place une politique d'influence, qui se définit et se précise pendant toute la période de l'entre-deux-guerres, et s'appuie principalement sur l'outil culturel. Progressivement, l'évolution du nationalisme égyptien impose la mise en place d'une politique de collaboration. Les enjeux de la présence française en Égypte sont intimement liés à la nouvelle géopolitique régionale et aux intérêts de la France en tant que puissance impériale.

  • Titre traduit

    The French presence in Egypt between 1914 and 1936


  • Résumé

    From 1914 to 1936, Egypt went through deep evolutions, internally - placed under British protectorate in 1914, it became independent in 1936 - as well as externally , where it acquired a status of regional leader. France could not remain indifferent tot these developments. The French presence in Egypt was considerable, both economically and financially. French capital composed the largest part of foreign capital in Egypt, in both the public and private sector. Such economic influence was found alongside a strong cultural and intellectual presence, derived primarily from the network of French schools and charities. French interests greatly benefited from the foundation of the prior French presence in Egypt : capitulations, mixed courts, and French religious protectorate on Catholics. France was to manage this major presence in a country occupied by another power and to make the best use of with regard to its foreign policy aims. How did the Quai d'Orsay use, between 1914 and 1936, this economic and cultural presence to define its policy in Egypt ? Which external factors have influenced this policy ? French policy in Egypt has evolved : until the signature of the "Entente Cordiale", it was an imperialist policy mainly based on the financial tool. As from 1904, French authorities enforced a "politique d'influence" which became more defined and precise between the two world wars, and relied essentially on the cultural tool. The evolution of Egyptian nationalism progressively imposed a policy of co-operation. The stakes of the French presence in Egypt were intimately related to new regional geopolitics as well as to the interests of France as an imperial power.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Éd. darnétalaises à

La présence française en Égypte entre 1914 et 1936 : de l'impérialisme à l'influence et de l'influence à la coopération


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1097 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1049-1067

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 11784 (1)
  • Bibliothèque : Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 11784 (2)
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.40
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.41
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.C.41
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Éd. darnétalaises à

Informations

  • Sous le titre : La présence française en Égypte entre 1914 et 1936 : de l'impérialisme à l'influence et de l'influence à la coopération
  • Détails : 1 vol. (604 p.)
  • Notes : La couv. porte en plus : "Actualité de l'histoire", en référence au périodique "Dossier d'actualité de l'histoire". En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 2-915997-01-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 581-604
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.