Les mouvements fédéralistes et pro-européens en Italie de 1947 à 1957

par Véronique Viriglio

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Milza et de Antonio Varsori.


  • Résumé

    La présente étude a pour objet d'évaluer d'une part l'influence réellement exercée par les mouvements pro-européens, et en particulier le Mouvement Fédéraliste Européen guidé par Altiero Spinelli, sur la classe politique dirigeante italienne dans la définition de la ligne de politique européenne de 1947 à 1957. D'autre part il s'agit d'envisager dans le détail les interférences diplomatiques américaines au moment où l'Italie tentait de préciser ses orientations de politique étrangère. En Italie les fédéralistes formaient un véritable groupe de pression, bénéficiant de nombreux appuis politiques, notamment au sein du Parlement, de subventions du Gouvernement italien et des Etats-Unis par le biais de l'American Committee on United Europe. Malgré l'existence de réseaux politico-économiques et le soutien ouvert de la classe politique dirigeante, notamment de De Gasperi et Sforza, le MFE ne parvint pas à orienter le processus décisionnel dans le sens de la promotion d'une Europe fédérale. Il joua davantage un rôle d'inspirateur théorique, proposant des initiatives politiques qui étaient appuyées ou reprises par la classe dirigeante. En Italie le recours à la thématique européenne par la classe politique au pouvoir fut certes dicté par la foi en l'Europe unie mais aussi par les circonstances politiques intérieures et internationales. En effet l'européisme constitua un instrument devant permettre de contrebalancer l'adhésion au Pacte atlantique, adhésion qui suscitait les critiques de la gauche, l'opposition de certains membres de la majorité gouvernementale et de donner au monde occidental des preuves de la bonne volonté démocratique italienne. La politique européenne de l'Italie fut donc défénie de façon autonome par rapport aux groupes de pression pro-européens mais également par rapport à la forte opposition communiste et de certains partis de gauche. En revanche les dirigeants italiens durent tenir compte des attentes et des conseils formulés par les Etats-Unis dont ils dépendaient pour des motifs politiques et économiques évidents.

  • Titre traduit

    ˜The œfederalist and pro-europeen movements in Italy since 1947 to 1957


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (638 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 610-625. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3966
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.