Analyse du fonctionnement énonciatif et de la polyphonie dans le discours de recherche de quatre pays arabophones du Proche-Orient

par Riham Jaradat

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Violaine de Nuchèze.

Soutenue en 2002

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    Cette thèse vise à analyser les stratégies énonciatives et polyphoniques ainsi que les finalités pragmatiques les plus fréquentes dans le discours de recherche universitaire écrit en arabe dit standard moderne du Proche-Orient. Tout en adoptant une approche d'analyse énonciative, la thèse est divisée en deux grandes parties : la première est consacrée aux unités subjectives permettant au scripteur de marquer le degré de sa responsabilité ou de son engagement par rapport à ses propresénoncés ; la seconde s'intéresse à la dimension dialogique du discours sous ses formes interactionnelle (énoncés orientés vers le lecteur, hétéro-évaluations positives ou négatives) et intertextuelle (énoncés attribués à différentes sources énonciatives). Tout au long de ces deux parties surgit nombre d'éléments discursifs récurrents qui portent les traces des représentations institutionnelles et socio-culturelles de la communauté d'appartenance des scripteurs.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (604 f.)
  • Notes : Thèse non reproduite car non corrigée
  • Annexes : Bibliogr. p. 346-364

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2002/32
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.