Appropriation de l'écrit au cours préparatoire : approche qualitative d'une didactique du métissage

par Michèle Guilloteau-Maurel

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Claudine Fabre-Cols.

Soutenue en 2002

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    A partir de situations portant sur l'appropriation de l'écrit au cours préparatoire, nous tentons de fonder théoriquement le caractère pluridimensionnnel et systémique de notre démarche didactique. Nous proposons une configuration composée de trois lieux de travail interdépendants : oraux de travail, pratiques d'intertextualité et réécritures guidées. Ces points d'appui engendrent la diversité et le "métissage" des pratiques langagières, lesquelles s'expriment au travers d'activités solidaires et transformables. Ces activités se fondent aussi sur trois principes d'apprentissage : dialogisme (reprises, reformulations, réécritures, co-évaluations) ; diversité des situations de lecture-écriture (favorable à la comparaison et aux activités méta dans leur ensemble) ; individuation (entrée personnalisée dans l'écrit). Le métissage interne, fil conducteur du travail, permet aux apprentis lecteurs et scripteurs de s'approprier conjointement la langue, les discours et l'organisation des textes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (450 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 311-321

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2002/17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.