Le chant des sirènes dans la poésie européenne du XIXe à l'aube du XXe siècle

par Nathalie Valois

Thèse de doctorat en Littérature comparée. Recherches sur l'imaginaire

Sous la direction de Danièle Chauvin.

Soutenue en 2002

à l'Université Stendhal (Grenoble) .


  • Résumé

    Ce travail de recherche aborde les figures des sirènes dans des oeuvres poétiques des littératures d'Europe du Nord, depuis les prémisses du Romantisme jusqu'à l'aube du vingtième siècle. Il retrace d'abord les origines antiques de ces figures, puis les compare aux nouvelles figures des eaux qui émergent avec le Romantisme. Cette comparaison s'élabore gr^ace à l'étudede l'imaginaire commun aux différentes figures féminines des eaux. Après cette analyse des figures des sirènes, on évoquera le temps et le décor mythiques qui entourent leur apparition. Puis on étudiera l'écriture du mythe afin de souligner l'essence fondamentalement poétique de ce mythe. Une de ses fonctions est d'exprimer la mise en abyme de la création poétique : quête, inspiration et voyage. Le mythe des sirènes dit la poésie. La dernière partie met l'accent sur la parenté entre les figures des sirènes avec d'autres figures mythiques ainsi qu'avec les arts musicaux et picturaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (451 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p.380-438

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2002/16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.