Perception de l'espace chez les sujets sains et cérébro-lésés : implication pour l'étude de la Négligence Spatiale Unilatérale

par Pascale Colliot

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Théophile Ohlmann et de Sylvie Chokron.


  • Résumé

    Longtemps définie comme un trouble attentionnel et/ou représentationnel, la Négligence Spatiale Unilatérale (NSU) est depuis une dizaine d'années décrite comme une perturbation du référentiel égocentrique (RE) prenant la forme d'une déviation ipsilésionnelle. Cette hypothèse "référentielle" propose ainsi un lien de cause à effet entre une distorsion du RE et le comportement de négligence. Grâce à l'étude conjointe des sujets sains et des patients cérébro-lésés, l'objectif de cette étude consiste essentiellement à tester cette hypothèse. Aucune des expériences réalisées ne permet de concevoir la NSU comme la conséquence d'une déviation ipsilésionnelle du RE, et nos résultats remettent en cause le rôle prépondérant de la position de cette référence sur la présence et l'ampleur de la NSU. La discussion porte sur les mécanismes liés à la prise d'informations et/ou à l'orientation de l'attention dans l'espace et leur implication dans la prise en charge et la rééducation de la NSU.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 301-325

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 205143/2002/34
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.