Evaluation biologique de nouveaux radioligands iodés proposés comme marqueurs sélectifs des récepteurs ß1-adrénergiques myocardiques utilisables in vivo

par Véronique Josserand

Thèse de doctorat en Génie biologique et médical

Sous la direction de Daniel Fagret.

Soutenue en 2002

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .


  • Résumé

    La première partie de ce travail a pour objectif d'évaluer la faisabilité de la quantification in vivo des récepteurs ß-adrénergiques myocardiques au moyen du radioligand AMI9. AMI9 produit de bonnes images scintigraphiques cardiaques chez le chien in vivo, malheureusement, des expériences en détection externe chez le rat et chez le chien in vivo révèlent que la fixation non spécifique du radioligand représente 85% de la fixation cardiaque totale et disqualifie ce composé pour une utilisation in vivo. La seconde partie de ce travail a pour but l'évaluation biologique in vitro et in vivo de radioligands iodés originaux proposés comme marqueurs sélectifs des récepteurs ß1-adrénergiques myocardiques utilisables in vivo en technique SPECT. Sept composés iodés ont été synthétisés et évalués in vitro à partir de trois critères fondamentaux : leur lipophilie, leur affinité et leur sélectivité pour les récepteurs ß1-adrénergiques. A l'issu du criblage, les composés ABI8 et ALI2 se sont distingués et ont fait l'objet d'une caractérisation biologique in vitro et in vivo complète. Sur cardiomyocytes de rats nouveau-nés, ABI8 et ALI2 présentent une haute affinité et une forte sélectivité pour les récepteurs ß1-adrénergiques. ABI8 et ALI2 ne se fixent pas aux récepteurs muscariniques mais possèdent une légère affinité pour les récepteurs a-adrénergiques. Sur cœur isolé et perfusé de rat ABI8 et ALI2 présentent des pouvoirs antagonistes purs équivalents à ceux du propranolol, et de l'aténolol. Les études de biodistribution chez la souris ainsi que les expériences d'imagerie SPECT chez le chien montrent que ABI8 et ALI2 possèdent des caractéristiques in vivo très intéressantes. Malheureusement, des expériences de prétraitement et de coinjection chez la souris et chez le rat in vivo révèlent que la fixation non spécifique de ABI8 et ALI2 représente 80 et 70% de la fixation totale et disqualifie ces composés pour une utilisation in vivo.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 472 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Médecine Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TB02/9003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.