Spécificité du récepteur du lymphocyte T pour le peptide antigène et la molécule présentatrice : une approche structurale par cristallographie des rayons X

par Jean-Baptiste Reiser

Thèse de doctorat en Cristallographie et RMN biologiques

Sous la direction de Dominique Housset.

Soutenue en 2002

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les lymphocytes T sont les principaux auteurs de la réponse cellulaire du système immunitaire. Ils protègent l'organisme contre les pathogènes capables de s'introduire à l'intérieure des cellules et contre le développement de certains cancers. Pour cela, les cellules T expriment à leur surface un récepteur spécifique (TCR) capable de reconnaître les fragments peptidiques issus de la dégradation des pathogènes et présentés à la surface des cellules infectées par les protéines codées par les gènes du Complexe Majeur d'Histocompatibilité (molécules MHC). De plus, beaucoup de cellules T, sélectionnées pour reconnaître plusieurs peptides liés aux molécules MHC de l'organisme, expriment une réactivité contre les variants alléliques de ces molécules MHC. Cette propriété, appelée alloréactivité, est responsable des rejets de greffe et des maladies du greffon contre l'hôte. Afin de conprendre les bases structurales de la spécificité du TCR vis-à-vis du peptide et de la molécule MHC, j'ai résolu par cristallographie des rayons X la structure atomique de deux fragments variables de TCR murins (BM3. 3 et KB5-C20) en complexe avec la même molécule MHC allogénique (H-2Kb) présentant différents peptides du soi (pBM1 et pKB1) ou issus d'une protéine virale (VSV8). Ces complexes ternaires montrent que l'alloréponse se fait par une reconnaissance similaire des molécules MHC du soi et allogénique et qu'elle a pour cause la présentation d'un répertoire de peptides du soi considérés comme étrangers par les molécules allogéniques. Le large changement conformationel du CDR3β de KB5-C20 observé lors de son association à la surface formé par le peptide et la molécule MHC illustre l'utilité de l'adaptation du site antigénique du TCR pour interagir avec l'antigène. Finalement, la remarquable diversité des modes d'interaction entre les TCR et les différents peptides illustre la difficulté rencontrée pour décoder les bases structurales de la crossréactivité de la cellule T.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 197 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 179-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/GRE1/0074
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/GRE1/0074/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.