Interactions fonctionnelles entre la protéine transactivatrice du VIH-1, Tat, et les histones acétyltransférases

par Edwige Col

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Alain Favier.

Soutenue en 2002

à l'Université Joseph Fourier (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les protéines à activité Histone AcetylTransferase (HAT) sont impliquées dans la régulation transcriptionnelle de nombreux gènes. En effet, les HAT vont, d'une part, permettre d'ouvrir localement la chromatine en acétylant les extrémités N-terminales des histones et donc rendre les promoteurs accessibles aux facteurs de transcription, et d'autre part, moduler la transcription en acétylant certains activateurs transcriptionnels cellulaires (p53,E2F) ou viraux. Le transactivateur Tat du VIH est capable d'interagir avec les HAT p300/CBP, TAFII250 et tip60. De plus, Tat est acétylé par les HAT p300/CBP et P/CAF. Au cours de mon travail de thèse, des expériences d'interaction m'ont permis de montrer que Tat interagit directement avec une autre protéine à activité HAT:la protéine GCN5. Cette interaction entre ces deux protéines va conduire à une acétylation de Tat, ce qui aura pour conséquence d'activer la transactivation au niveau du promoteur viral. De plus, nous avons montré que Tat est capable d'inhiber 'acétylation des histones par les Hat d'une façon générale aussi bien in vitro que dans la cellule. Cette action ciblée de Tat sur la capacité de ces protéines à acétyler les histones semble liée à l'inhibition de la transcription de certains gènes de défense cellulaire, notamment celui de la MnSOD, une enzyme anti-oxydante. Ainsi, le VIH "détournerait" les HATs à son profit, les utilisant d'une part pour l'acétylation de son transactivateur Tat et l'activation des gènes viraux, et réprimant leur activité d'autre part, pour modifier l'expression de gènes cellulaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 147 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 124-147

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/GRE1/0014
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS02/GRE1/0014/D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.