Étude numérique des mécanismes de déstabilisation des pentes granulaires

par Lydie Hélène Staron

Thèse de doctorat en Géophysique interne

Sous la direction de Jean-Pierre Vilotte.

Soutenue en 2002

à l'Institut de Physique du Globe (Paris) .


  • Résumé

    La destabilisation des pentes naturelles met souvent en jeu des matériaux non consolidés (rochers, sables, terres. . . ) qui constituent une phase solide discrète, granulaire. La façon dont la nature granulaire, par les interactions multiples et dissipatives qu'elle implique, influence d'une part la perte de stabilité d'un sol et d'autre part son écoulement, reste en grande partie à déterminer. Dans cette perspective, la modélisation numérique de milieux granulaires simples est secourable, car elle permet de produire de façon minimale les mécanismes de destabilisation de pentes, en donnant accès à l'ensemble des grandeurs (vitesses, forces. . . ) caractérisant le système multi-contact. Nous modélisons donc par Dynamique des Contacts l'évolution d'un lit granulaire à deux dimensions incliné dans le champ de gravité de manière à en destabiliser la surface libre. Dans un premier temps, la mobilisation du frottement macroscopique est étudiée en relation avec le modèle de plasticité de Mohr-Coulomb. Nous mettons en évidence que la limite de stabilité des lits granulaires intervient avant la limite de plasticité de Coulomb. Une analyse détaillée de la transmission hétérogéne des forces confirme le rôle essentiel de la texture granulaire sur le comportement global des empilements. Dans un second temps, nous nous intéressons aux forces de contact ayant atteint le seuil de frottement de Coulomb, dont la proposition peut être envisagée comme un paramètre d'ordre du système. Nous mettons en évidence l'apparition précoce de zones plastiques ; l'évolution de la taille moyenne de ces zones, divergente à l'approche de la limite de stabilité, suggère que celle-ci résulte d'un processus de percolation. L'analyse des forces et du frottement aux contacts font apparaître une échelle de longueur mésoscopique, de l'ordre de la dizaine de diamètres de grains. Cette échelle semble commander la selection d'une épaisseur coulante lors du déclenchement d'une avalanche de surface. L'ensemble de ces résultats est en faveur d'une description bi-phasique des milieux granulaires

  • Titre traduit

    Numerical study of the mechanisms of granular slopes destabilization


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [I] - 140 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 131-140

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du LMGC.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-STA-2002
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T GLOB 2002 11

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 GLOB 0011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.