Transferts du sujet : la noétique d'Averroès selon Jean de Jandun

par Jean-Baptiste Brenet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain de Libera.


  • Résumé

    Jean de Jandun (ca. 1285/1328), maître es arts à l'Université de Paris durant la première moitié du quatorzième siècle, est considéré par l'historiographie contemporaine comme le principal tenant de l'"averroi͏̈sme latin", c'est-à-dire comme le défenseur majeur d'une psychologie extrême dans laquelle l'intellect est unique, éternel, et séparé par essence des hommes. Sa noétique procède en réalité d'une réarticulation ou d'une reprise active du corpus latin d'Averroès et l'on étudie sur trois plans (le rapport au corps, l'intervention de l'image, la production de la pensée) comment elle s'élabore et chemine à l'écart du Grand Commentaire sur le De anima laissé par le Cordouan. La notion de subiectum sert de fil directeur, elle vaut chez Averroès à la fois pour l'intellect sujet-substrat des intelligibles et pour le phantasme qui sert de base à la formation du concept. On décrit donc quels "transferts du sujet" s'opèrent dans la relance de la noétique rushdienne, pour relever des glissements et finalement pointer la mise en place de problématiques nouvelles et constitutives, aussi, de notre modernité. Car, en reconnaissant à l'"averroi͏̈sme" une production réellement philosophique qu'on tendait à lui refuser, on fait apparaître combien l'oeuvre de Jean est solidaire de l'invention ou de l'accentuation d'une question capitale dont nous sommes héritiers : celle du sujet humain des pensées, celle de l'assomption de l'homme comme sujet.

  • Titre traduit

    Transfers of the subject : Averroes' noetics by John of Jandun


  • Résumé

    John of Jandun (ca. 1285/1328), master of Arts at the University of Paris where he graduated in the first half of the fourteeth century, is considered by contemporary historiographers as the main supporter of "latin averroism", that is, as the major advocate of monopsychism, the idea that thought is a single universal mind essentially separate from men. His noetics actually proceeds from his rearticulating and actively re-using Averroes' latin corpus. We examine the three grounds - namely, the relation to the body, the part played by the image and the production of thought - on which his noetics develops separately from the Great Commentary on the De anima left by the Cordoban philosopher. The leading thread is the notion of subiectum. In Averroes work, it applies both to the subject-substratum of intelligibles and to phantasms which are the basis on which the concept builds up. Therefore we describe what "transfers of the subject" are taking place in the taking-up of Rushdian noetics, which leads us to point out divergences and finally find the emergence of new problematics that are of contemporary relevance. For if we recognize that "averroism" did engender a bulk of real philosophical works, we can show the close link there is between the work of John of Jandun and the invention of a major question, still relevant to us, that of the human subject of thoughts, in other words, of the designation of man as (a) subject.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par J. Vrin à Paris

Transferts du sujet : la noétique d'Averroès selon Jean de Jandun


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (599 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury.
  • Annexes : Bibliogr. f. 539-596.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 334 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par J. Vrin à Paris

Informations

  • Sous le titre : Transferts du sujet : la noétique d'Averroès selon Jean de Jandun
  • Dans la collection : Sic et non , 1248-7279
  • Détails : 1 vol. (505 p.)
  • ISBN : 2-7116-1653-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [453]-495. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.