La "fièvre du qigong" : guérison, religion et politique en Chine contemporaine

par David A. Palmer

Thèse de doctorat en Sciences des religions et des systèmes de pensée

Sous la direction de Kristofer Marinus Schipper.


  • Résumé

    Le qigong ou "travail du souffle" fut la principale expression de religiosité populaire dans les villes de la Chine post-maoi͏̈ste. Basé sur des pratiques traditionnelles d'entraînement corporel et mental, le qigong a suscité un engouement massif dans les années 1980 et 1990, jusqu'à la répression du Falungong, secte issue du qigong, en 1999. Cette thèse est une étude de l'histoire du qigong en Chine continentale de 1949 à 1999. Elle tente de répondre à l'interrogation suivante : comment une pratique qui fut à l'origine conçue et reconnue comme une méthode de guérison a-t-elle pu devenir le foyer d'une explosion religieuse de masse, pour ensuite déclencher une confrontation politique ? La première partie relate la fondation du qigong moderne par l'Etat chinois en tant que composante des institutions de santé, de 1949 à la Révolution culturelle. La deuxième partie décrit l'explosion religieuse du qigong, de la fin de la Révolution culturelle à 1989, période où le qigong devient un mouvement religieux de masse, appuyé par une idéologie légitimatrice se référant aussi bien à la tradition antique qu'à la Science. Le qigong devient une manifestation contemporaine du monde sectaire qui, depuis la dynastie des Ming, occupe une place importante dans le paysage religieux chinois. Mais la participation ouverte et active d'institutions de l'Etat distingue le qigong par rapport au sectarisme chinois traditionnel. Le qigong pouvait prospérer en combinant les appuis institutionnels de l'Etat et le dynamisme des lignées populaires. La troisième partie analyse la crise politique du qigong des années 1990, durant laquelle s'affrontent plusieurs stratégies visant le contrôle des milliers de maîtres et des millions d'adeptes, et la gestion du potentiel symbolique, économique et politique du mouvement. Au bout du compte, c'est une radicalisation idéologique, religieuse et politique qui prend le dessus, exprimée par le militantisme du Falungong et la répression par l'Etat.

  • Titre traduit

    "Qigong Fever" : Healing, Religion and Politics in Contemporary China


  • Résumé

    Qigong or "breath training" was the most widespread expression of popular religiosity in post-Mao urban China. Based on traditional forms of mind and body discipline, qigong triggered a massive following in the 1980's and 1990's, until the repression in 1999 of Falungong, a sect derived from the qigong movement. This dissertation is a study of the history of qigong in mainland China from 1949 to 1999. It attempts to answer the question : how did a practise which was originally conceived and recognized as a healing method become the locus of a religious explosion, and then trigger a political conflict ? The first part describes the founding of modern qigong by the Chinese state as a component of its medical institutions, from 1949 to the Cultural Revolution. The second part describes the religious "boom" of qigong, from the end of the Cultural Revolution until 1989, a period when qigong became a mass movement whose legitimating ideology drew on both ancient tradition and modern scientism. Qigong became a contemporary expression of the sectarian subculture which, since the Ming dynasty, has occupied a large place in the Chinese religious landscape. But the open and active participation of state institutions distinguishes qigong from traditional Chinese sectarianism. Qigong could prosper by combining state institutional support and the dynamism of popular groups. The third part analyses the political crisis of qigong in the 1990s, during which several strategies competed for the control of the thousands of masters and millions of adepts, and for the management of the symbolic, economic and political potential of the movement. In the end, an ideological, religious and political radicalisation imposed itself, expressed through Falungong's militancy and the state's repression campaign.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Editions de l'Ecole des hautes études en sciences sociales à Paris

La fièvre du qigong : guérison, religion et politique en Chine, 1949-1999


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (510 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury.
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2, f. 460-504

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 330 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Editions de l'Ecole des hautes études en sciences sociales à Paris

Informations

  • Sous le titre : La fièvre du qigong : guérison, religion et politique en Chine, 1949-1999
  • Dans la collection : Recherches d'histoire et de sciences sociales , 101 , 0249-5619
  • Détails : 1 vol. (511 p.- [8] p. de pl.)
  • ISBN : 2-7132-2010-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [441]-488. Glossaire. Index. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.