Mécanismes moléculaires de la rétrotransposition des éléments Ty de Saccharomyces cerevisiae

par Gaël Cristofari

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Jean-Luc Darlix.


  • Résumé

    Les rétrotransposons Ty de levure sont des éléments génétiques mobiles proches des rétrovirus. Comme eux, la réverse transcription de leur ARN génomique monocaténaire conduit à un ADN bicaténaire, qui est alors intégré dans le génome de l'hôte. Ce processus qui requiert deux sauts de brin successifs a lieu dans une ribonucléoparticule intracellulaire et est initié par un ARNt spécifique. Par ce mécanisme, les rétrotransposons ont envahi tous les génomes eucaryotes. Ils participent à la plasticité des génomes qui les abritent par mutagenèse insertionnelle et recombinaison, mais également par la reverse transcription d'ARNs cellulaires, qui conduit à la formation de pseudogènes ou à la perte des introns. Ainsi, la compréhension des mécanismes controlant la spécificité de la réverse transcription est un problème majeur. Pour la première fois, une réverse transcriptase (Ty3 RT) non-rétrovirale a pu être purifiée et caractérisée. Celle-ci présente une très grande spécificité d'initiation, propriété qui pourrait avoir évolué pour limiter la réverse transcription d'ARNs cellulaires. Pour Tyl, comme pour Ty3, il est apparu que des protéines chaperonnes d'ARN participent également à la spécificité de l'initiation de la réverse transcription. Ces protéines assistent le repliement des ARNs dans leur conformation biologiquement active, en conditions physiologiques. Dans le contexte de la réplication des rétrotransposons, elles guident l'hybridation de l'amorce ARNt à 1'ARN génomique. Parallèlement, elles inhibent la synthèse d'ADNc aberrants. En utilisant des protéines et des ARNs recombinants, la synthèse de l'ADNc(-) des Tys a pu être reconstituée in vitro. En combinant ce nouveau système expérimental, à des études génétique dans la levure, nous avons pu mettre en évidence la circularisation de l'ARN Tyl qui constitue un nouveau mécanisme de contrôle de la réverse transcription. Celui-ci pourrait limiter la réverse transcription d'ARNs Tyl défectifs.

  • Titre traduit

    Molecular mechanisms of Ty elements retrotransposition in Saccharomyces cerevisiae


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (192 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 309 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.