Modulation de la réponse inflammatoire par les protéines du virus de la rougeole

par Julien Marie

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Immunologie fondamentale

Sous la direction de Branka Horvat.


  • Résumé

    La rougeole est très souvent associée à une phase immunosuppression transitoire mais sévère. L'une des manifestations cliniques de cet état d'affaiblissement des défenses immunitaires se traduit par l'absence de réactions inflammatoires cutanées en réponse à divers antigènes de rappel. L'objectif de ce travail de thèse fut d'essayer de déterminer les mécanismes moléculaires et cellulaires régissant l'inhibition des réactions inflammatoires d'hypersensibilité retardée induite par le virus de la rougeole. Au moyen de modèles murins,nous avons démontré que deux protéines virales, la nucléoprotéine (NP) et l'hémaglutinine(HA) sont impliquées dans cette modulation de l'inflammation. Plus précisément, nous avons pu déterminer les récepteurs et cellules cibles de ces deux protéines impliqués dans l'immunosuppression. En interagissant avec les FcγR la protéine NP induit une incapacité des cellules présentatrices d'antigène d'activer la prolifération des lymphocytes T CD8. L'effet immunosuppresseur de l'interaction NP/FcγR s'exerce principalement sur les cellules dendritiques, inhibant leur production d'IL- 12 et rendant ces cellules incapables d'induire une réaction d'hypersensibilité retardée. La protéine HA exerce son effet sur les lymphocytes T(LT) via CD46. L'interaction de HA avec l'isforme CD46-1 inhibe la réponse inflammatoire alors que l'interaction avec l'isoforme CD46-2 l'accentue. Cet effet différentiel de l'engagement des deux isoformes de CD46 se manifeste pour CD46-1 par une inhibition de l'activité cytotoxique des LT CDS, et une augmentation de la prolifération des LT CD4producteurs d'IL-10. En revanche, l'engagement de CD46-2 à la surface des LT inhibe l'activité cytotoxique des LT CDS, la prolifération des LT CD4 ainsi que leur productiond'IL-10. Ce travail décrit ainsi le rôle de deux protéines virales, NP et HA, dansl'immunossuppression induite par le virus de la rougeole et suggère leur exploitation potentielle dans des protocoles immunomodulateurs.

  • Titre traduit

    Modulation of inflammatory response by measles virus proteins


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (130 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 420 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Sciences (Lyon).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.