Gens, cornes et crocs : Relations hommes-animaux et conceptions du monde, en Vanoise, au moment de l'arrivée des loups

par Isabelle Mauz

Thèse de doctorat en Sciences de l'environnement

Sous la direction de Gérard Raphaël Larrère.


  • Résumé

    Les loups sont arrivés dans les Alpes françaises en 1992 et y ont déclenché une crise, dont cette recherche, d'inspiration notamment phénoménologique, se propose d'identifier les racines. L'hypothèse est formulée que la venue des loups a ébranlé les mondes humains créés au travers des relations des gens aux animaux sauvages. Deux animaux principalement servent à mener l'enquête : le chamois et le bouquetin. Le matériau est constitué par des entretiens réalisés, en Vanoise, auprès de chasseurs, d'éleveurs, de gardes-moniteurs, de naturalistes, et de protecteurs, et par des accompagnements sur le terrain. L'existence de deux mondes est mise en évidence : celui des chasseurs, des éleveurs et des plus âgés des gardes-moniteurs, exigu mais dense, organisé autour de l'opposition entre sauvage et domestique ; celui des gardes-moniteurs récemment recrutés, des naturalistes et des protecteurs, dilaté dans le temps et dans l'espace, organisé autour de l'opposition entre nature et artifice. Par le biais des rapports à l' animal, les personnes enquêtées se forgent dans ces mondes une identité elles se situent dans le temps, par rapport à ce qu' elles ont été et ce qu'ont été leurs prédécesseurs. Elle se situent également par rapport à d'autres dont elles s'estiment proches ou différentes ; les rapports à l' animal contribuent en particulier à la constitution de couples de contraires, tel que profanes et spécialistes, gens d'ici et gens d' ailleurs, anciens et modernes, ou encore hommes et femmes. Jusqu'à présent, ces mondes contrastés s'évitaient et demeuraient partiellement étrangers l'un à l'autre. Lorsque les loups entrent en scène, l'évitement n'est plus possible. Ce qui conférait aux mondes une certaine stabilité est ébranlé : leurs frontières s'estompent, les catégories qui y étaient communément admises sont déconstruites, les incertitudes se généralisent, les savoir-faire cèdent la place à l'improvisation et l'on assiste, en définitive, à un passage des mondes aux réseaux.

  • Titre traduit

    An analysis of the wolf crisis in the French Alps


  • Résumé

    Wolves arrived in the French Alps in 1992 and have triggered a crisis. This research aims at identifying its roots. It is assumed that the wolf arrival has shaken the human worlds created through the relationships between people and wild animals. Two animals help lead the investigation: chamois and ibex. The research material is made of interviews, carried on in Vanoise (Savoie), with chamois hunters, cattle and sheep breeders, National Parks guards, naturalists and nature protectors, some of these people having also been accompanied on the field. The existence of two worlds is shown : the world of hunters, breeders, and of the eldest guards, small but dense, organized by the opposition between the domestic and the wild ; the world of the most recently recruited guards, of the naturalists and nature protectors, large in its spatial and temporal dimensions, organized by the opposition between nature and artificiality. By their relationships to wild animals people give themselves an identity : they situate themselves in comparison to what they used to be or to what their predecessors used to be. They also situate themselves in comparison to others, who are close or different ; relationships to animals particularly contribute to the constitution of opposites, such as lay and specialist, rural and urban, ancient and modem, or male and female. These worlds, up to now, were avoiding each other and partly remained strangers to one another. When Wolves settle in, avoidance becomes impossible, and an encounter takes place. A profound reconfiguration of the relationships between all the actors, animal and human, begins.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Cemagref à [Antony] et par CIRAD à [Montpellier] et par Ifremer à [Plouzané] et par INRA à [Versailles]

Gens, cornes et crocs


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (511 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 293 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine (Bérangère Durok). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 2002 MAU
  • Bibliothèque : AgroParisTech Engref. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Cemagref et par CIRAD et par Ifremer et par INRA à [Antony]

Informations

  • Sous le titre : Gens, cornes et crocs
  • Dans la collection : Indisciplines , 1772-4120
  • Détails : 1 vol. (255 p.)
  • ISBN : 2-7380-1196-9
  • Annexes : Bibliogr. p. [247]-252
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.