Les trois âges de la migration réunionnaise

par Rodolphe Gailland

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie sociale

Sous la direction de Gérard Althabe.

Soutenue en 2002

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La société réunionnaise est née en 1663 de plusieurs vagues de peuplements successifs d'origines très diverses : Madagascar, France,côte orientale d' Afrique, Inde, Chine, Comores. . . Cette immigration s'est déroulée dans la cadre d'un pouvoir colonial, désireux d'attirer de nouvelles populations dès l'origine du peuplement de l'île. L'exigui͏̈té de l'île (2512 km2), associée à un environnement naturel peu favorable et un taux de natalité important, nécessita la mise en place d'une politique d'émigration vers Madagascar dès le début du 20 ème. Après l'échec de cette politique, une nouvelle dynamique migratoire, structurée par un système organisé de départs vers la France, se développa à partir des années 1960. Ces départs massifs, dans un contexte assimilationniste, où l'identité juridique des Réunionnais était présentée comme le gage d'une intégration réussie à la société métropolitaine, initièrent le débat identitaire sur la personnalité réunionnaise. Concernant majoritairement des travailleurs peu qualifiés, les primo-arrivants éprouvèrent la réalité de leur statut hybride entre une identité française affirmée et une expérience de la quotidienneté souvent plus proche de celle des travailleurs étrangers. Dès lors, une démarche d'introspection sur les racines de l'identité réunionnaise s'est peu à peu manifestée au sein de la diaspora. Ce mouvement a été encouragé au début des années 1980 par les pouvoirs publics qui ont reconnu les spécificités identitaires des Réunionnais. Toutefois, la politique migratoire n'a pas été modifiée. Aujourd'hui la migration puise sa légitimité dans la circulation migratoire qui s'exhibe dans les trajectoires individuelles, conduisant les individus à privilégier un enracinement sporadique mais régulier sur chacun des territoires. Par une étude transversale qui prend en compte les différents moments de son histoire, la migration est considérée comme l'élément pertinent dans l'analyse des transformations de la société re����unionnaise.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 348 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f. 319-329

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 128
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6542
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.