Estrategias de reproducción social en situaciones de pobreza urbana : historia barrio pobre de la ciudad de Cordoba (Argentina)

par Alicia Beatriz Gutiérrez

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Claude Combessie.

Soutenue en 2002

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universidad de Buenos Aires .


  • Résumé

    Etudiée à travers l'histoire d'un quartier pauvre de la ville de Cordoba – Argentine-, la pauvreté urbaine est analysée à partir des formes de capital – objectivées et incorporées – qui peuvent être mobilisées comme autant de ressources en fonction des instruments de reproduction disponibles. Une attention particulière est accordée aux trajectoires et stratégies d'accumulation, d'entretien et de mobilisation du capital social à travers des modes d'organisation collective et domestique et les réseaux d'échange différenciés qui leur correspondent (réseaux spécialisés de réciprocité indirecte, réseaux d'échanges intergénérationnels différés). Articulées aux enjeux des structures politiques, à l'évolution des politiques sociales et à la dégradation des conditions de vie et survie, les stratégies manifestent l'inégalité des marges de manœuvre et les différentiations sociales qu'elles induisent : depuis les formes de monopolisation du capital social collectif jusqu'aux reconversions commerciales et aux limitations que signalent l'existence de seuils économiques de reconversion stratégique, en matière de scolarisation notamment, ces différentiations interrogent l'impact et la signification sociale des stratégies de résistance et de reconversion. Dans l'ensemble de ces analyses le rôle des femmes apparaît comme déterminant tant dans l'entretien des formes traditionnelles d'échanges intergénérationnels ou de division sexuelle du travail que dans les stratégies de reconversion collectives – elles sont les gestionnaires du social – ou plus individuelles (commerciales, scolaires. . . )

  • Titre traduit

    Strategies of social reproduction in conditions of urban poverty : history of a poor quarter in Cordoba, Argentina


  • Résumé

    This is a study of urban poverty through the history of a poor quarter in Cordoba, Argentina. Urban poverty is analyzed through the different forms of capital (objetivated or incorporated) that can be mobilized, as many other resources, in function of the available instruments of reproduction. Particular attention is paid to the trajectories and strategies of accumulation, maintenance and mobilization of the social capital through the different ways of collective and domestic organization and to the corresponding networks of interchange they own (networks of specialized indirect reciprocity, networks of deferred intergenerational interchange). Articulated with the political structures, with the evolution of social policies and with the deterioration of the conditions of living and survival, the strategies show the inequality in the scope of manoeuvre and the social differences they induce; from the forms of monopolization of the collective social capital up to the commercial restructuring and the limitations that point out the existence of economic thresholds of strategic restructuring, specially in the matter of schooling, these differentiations formulate questions about the social impact and meaning of resistance strategies and restructuring. In these analysis as a whole, the role of women appears as a determinant in the maintenance of traditional intergenerational interchanges as well as in the sexual division of work, as it can be seen in collective restructuring strategies – they are the agents or promotors in the individual as well as in the social aspects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (643 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 571-591. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2002-78
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.