De l'Outre-mer au continent : étude comparée de l'émigration puertoricaine et antillo-guyanaise de l'après Guerre aux années 1960

par Monique Milia-Marie-Luce

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gérard Noiriel.

Soutenue en 2002

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Les migrations en provenance de Puerto Rico vers les Etats-Unis, des Antilles et de la Guyane française vers la France après la Deuxième Guerre Mondiale, constituent un événement dans l'histoire de ces territoires et de leurs anciennes métropoles coloniales. Ces migrations se caractérisent en effet par leur caractère massif et constant. Une partie de ces mouvements migratoires est pris en charge par des organismes. Le BUMIDOM pour les Antillais et les Guyanais, l'Office des Migrations pour les Puertoricains, sont des agences créées par les gouvernements puertoricain et franc��ais. Elles sont chargées d'encadrer et de contrôler les flux migratoires. Elles fournissent des contrats de travail et des placements dans différents secteurs économiques. Ces agences jouent un rôle important. Premièrement, elles révèlent par la similarité dans leur fonctionnement, les différents échanges sur les territoires caribéens appartenant au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, à la France et aux Pays-Bas, au sein de la Commission Caraïbe. Deuxièmement, elles ont contribué à l'installation définitive d'une communauté puertoricaine aux Etats-Unis, et d'une communauté antillo-guyanaise en France. Cette installation ne s'est pas faite sans heurts. Les Puertoricains, les Antillais et les Guyanais possèdent la citoyenneté de la société d'accueil. Ils n'en connaissent pas moins, des situations de discrimination et d'exclusion de la vie économique, sociale et politique. C'est là toute l'ambiguïté entre leur situation juridique et leur condition sociale.

  • Titre traduit

    From overseas to mainland : comparative study of the Puerto Rican migration and the French West Indian and Guyanese migration, after the war to the 1960s


  • Résumé

    The migration from Puerto Rico to the United States, the French West Indies and French Guyana to France after the Second World War, form an event in the History of these territories and their old mother countries. Indeed these migrations are distinguished by their nature, massive and incessant. One part of the migratory movements is taken of charge by organisms. The BUMIDOM for the French West Indian and Guyanese, the Migration Division for the Puerto Ricans, are some agencies created by the French and the Puerto Rican governments. They are taked charge of the guide and the supervision of the migratory flow. They provide contracts and employments in different economic sectors. These agencies are important. First, they reveal by the similarity in their function, the different exchanges on the Caribbean territories belonging to the United Kingdom, the United States, France and the Netherlands, through the Caribbean Commission. Secondly, they contributed to the permanent settlement of a Puerto Rican community in the United States, and a French West Indian and Guyanese community in France. This settlement not have been done without shock. If the Puerto Rican, the French West Indian and Guyanese got the citizenship of the host society, they know some discrimination and are excluded of the economic, social and politic life. This is here the ambiguity between their juridical status and their social condition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (512 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 483-501

Où se trouve cette thèse ?