Usures d'un acier inoxydable austénitique dans de l'eau à haute pression et haute température

par Damien Kaczorowski

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Matériaux, métaux, métallurgie

Sous la direction de Jean-Marie Georges.

Soutenue en 2002

à l'Ecole Centrale de Lyon .

  • Titre traduit

    Wear of an autenitic stainless stell in pressurised high temperature water


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les phénomènes d'usure observés sur des crayons issus de réacteurs nucléaires présentent un certain nombre de particularités (faciès d'usure spécifique, cinétique d'usure rapide, absence de déformations plastique apparente), ce qui les différencie des mécanismes classiques d'usure. L'objectif de l'étude est de comprendre l'origine des processus d'usure rencontrés sur les crayons de grappes de commande. La démarche employée a donc été, dans un premier temps, de reproduire ce type de faciès (cupules) sur un simulateur puis de déterminer les paramètres influant sur la perte de matière et enfin d'établir un modèle physique s'appuyant sur l'expérience et prenant en compte la plupart des phénomènes observés. Il apparaît qu'il est nécessaire de se placer au plus près des conditions environnementales et de la cinématique des contacts crayons/guidages pour arriver à comprendre les mécanismes d'usure intervenant en réacteur. L'emploi de simulateurs permettant de remplir ces deux conditions est alors un élément essentiel. Ils permettent également de reproduire les conditions de contact (notamment de basse pression) d'un tube et de son guidage, mais aussi de travailler dans un environnement proche de celui des réacteurs nucléaires (eau à 300'C et 150 bars). On montre que ces conditions particulières d'environnement conduisent à des mécanismes d'oxydation différents de ceux qui se manifestent à température ambiante

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (130 f.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 2005
  • Annexes : Bibliogr. 112 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole centrale de Lyon. Bibliothèque Michel Serres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.