Recherche de polypeptides induits par des champignons endomycorhiziens dans des racines transformées de chircorée (Cichorium intybus L. ) et de carotte (Daucus carota L. )

par Virginie Glorian

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Physiologie végétale

Sous la direction de Michel Sancholle.

Soutenue en 2002

à Littoral .


  • Résumé

    Beaucoup de plantes peuvent former une association symbiotique avec les champignons endomycorhiziens à arbuscules (E. A. ). Cette interaction entraîne des bouleversements physiologiques et moléculaires chez les deux organismes. Les modifications polypeptidiques induites par la symbiose ont été étudiées par électrophorèse bidimensionnelle. Des racines de carotte et de chicorée transformées par Agrobacterium rhizogenes ont été cultivées seules ou comme support de divers champignons E. A. , biotrophes obligatoires. Des cultures en boîtes bi-compartimentées ont permis d'étudier le mycélium extraracinaire et les spores. Des études préliminiaires sur le couple "racines de carotte/Glomus intraradices" ont montré des différences de contenu protéique entre racines colonisées et non colonisées : apparition de nouveaux polypeptides et augmentation ou diminution de la quantité de peptides préexistants. Un polypeptide de PM 16kDa et PI 4,4 présent dans les racines mycorhizées, est absent du matériel non colonisé et du matériel fongique extraracinaire. Une analyse des protéines solubles et microsomales a permis de mettre en évidence des modifications supplémentaires, de localiser certains polypeptides et de séquencer partiellement le polypeptide de 16kDa. Un inventaire de la flore endomycorhizienne de champs de chicorée a été réalisé. Les racines de chicorée ont été transformées puis mycorhizées in vitro respectivement par G. Intraradices, G. Proliferum, G. Sp. Et Gigaspora rosea. Dans ces racines, deux catégories de modifications polypeptidiques ont été mises en évidence : des modifications spécifiques de l'espèce E. A. Et d'autres communes à plusieurs espèces. Un polypeptide de PM 16kDa, PI 4,4 est aussi apparu dans les racines de chicorée mycorhizées par G. Intraradices ou G. Proliferum.

  • Titre traduit

    Polypeptides induction by arbuscular mycorrhizal fungi in chicory (Cichorium intybus L. ) and carrot (Daucus carota L. ) transformed roots


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 163-183.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Calais, Pas-de-Calais). Bibliothèque. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université du Littoral-Côte d'Opale (Calais, Pas-de-Calais). Bibliothèque. Section Sciences.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.